Confinement: CapCar reste la meilleure solution pour acheter et vendre votre véhicule 🚚 Livraison GRATUITE et sans contact ! Voir les conditions
Retour au lexique

F1 (Boite de vitesses automatique Ferrari)

Boite de vitesses mécanique pilotée à simple embrayage (gen. 1), robotisée à double embrayage (gen. 2)

Définition

F1 est le nom de la boite robotisée créée par Ferrari, aujourd'hui devenue boite automatique robotisée à double embrayage. Apparue en 1997 pour la première fois sur la Ferrari F355, elle a révolutionné le marché des boites automatiques et des voitures de sport. Ce n'est pas la première boite automatique proposée par Ferrari, mais c'est la première qu'ils ont développée, forts de leur expérience en formule 1.

La technologie de la boite Ferrari F1 est directement issue de la compétition et de l'expérience acquise par Ferrari dans ce domaine sur ses monoplaces. La technologie est adoptée pour la première fois sur une Ferrari de compétition en 1989, sur la F1-89, qui sera victorieuse aux mains de Nigel Mansell dès la première course de la saison. La technologie va s'affiner année après année et Ferrari décide d'implanter une transmission du même type sur ses voitures de route. La transmission est adaptée pour gagner au maximum en fiabilité et en agrément, notamment avec l'augmentation des temps de passage des rapports. Il faut se rappeler qu'à l'origine, la boite F1 est une boite conçue pour la course, la souplesse de conduite et la conduite urbaine ou à faible allure ne font alors pas partie des contraintes des modèles de course.

Ferrari 458 ItaliaLors de son apparition en 1997, elle ne fait pas l'unanimité sur la F355, du fait d'un agrément moindre face à la F355 à boite mécanique et sa boite à grille métallique en "H". Revue sur la 360 Modena, elle gagne peu à peu des parts de marché pour rapidement représenter 75 à 80% des ventes. Ce ratio passe à près de 90% sur la F430, sortie en 2004, et la boite manuelle finit par disparaitre lors de l'arrêt de la Ferrari 599 GTB Fiorano en 2012.

Aujourd'hui, toutes les Ferrari de route sont uniquement disponibles avec la boite F1 automatique. La boite manuelle n'est plus proposée, même en option (!). La nouvelle génération dite "DCT" (pour Dual Clutch Transmission", aussi appelée "Zero Lift" du fait de sa rapidité extrême sans rupture de couple, a peu à peu remplacé l'ancienne boite F1 "robotisée" à partir de 2009, achevant sa carrière avec l'arrêt de la 599 GTB Fiorano en 2012. Plus rapide, moins chère à entretenir, plus fiable, plus efficace, elle surpasse l'ancienne boite sur tous les plans. Mais les puristes ne s'y méprendront pas, l'ancienne boite F1 reste la plus spectaculaire à l'usage ! Brutale, voir sauvage, elle rend ces Ferrari uniques, tandis que la boite DCT lisse un peu les sensations, ce qui est propre aux boites à double embrayage de manière générale.

Principe de fonctionnement

Depuis ses débuts il y a un peu plus de 20 ans, la boite de vitesses Ferrari F1 a beaucoup évolué. On distingue ainsi deux générations distinctes de cette boite, correspondant à deux époques et deux technologies différentes : la 1ère génération de boite F1, qui est une boites mécanique robotisée à simple embrayage, aussi appelée "manuelle pilotée électroniquement" et la 2nde génération de F1, aussi appelée "F1-DCT", qui est une boite mécanique robotisée à double embrayage.

• Boite F1 "1ère génération" (1997-2012)
La boite F1 de première génération est une boite mécanique robotisée à simple embrayage. En réalité, cette boite est presque identique à une boite manuelle classique, sauf qu'elle est pilotée par un calculateur électronique et un système électro-hydraulique, permettant des changements de rapports automatisés. Ainsi, de manière automatique ou séquentielle (par une impulsion électrique initiée par le conducteur), le système robotisé change de rapport seul, à la montée, comme à la descente des vitesses. Il gère également le patinage de l'embrayage, notamment à l'arrêt, a faible allure et en marche arrière.

Le levier de vitesses et la pédale d'embrayage disparaissent au profit d'une petite manette permettant d'enclencher le mode de conduite - Drive, Neutral ou Reverse (avancer, neutre et reculer), et des palettes de changement de rapports sont ajoutées derrière le volant pour prendre la main sur les changements de rapports notamment lors d'une conduite sportive. La boite est par ailleurs équipée dès ses débuts de plusieurs modes de fonctionnement : auto, low grip, normal et sport. Auto est un mode automatique qui gère entièrement les passages de vitesses, low grip est un mode optimisé pour les conditions d'adhérence précaires (froid, neige, verglas, terre ou boue...) qui permet un démarrage en seconde et des passages de vitesses sous les 3000 trs/min, le mode normal est un mode semi-automatique classique, et le mode sport, qui abaisse au maximum les temps de passage des rapports et optimise le fonctionnement de la boite en usage sportif.

En mode automatique, la boite se comporte presque comme une boite automatique classique, à la seule différence que sa réactivité n'est pas tout à fait la même. Elle est plus vive, plus directe, mais provoque également plus d'à-coups. Le plus intéressant reste le mode manuel, qui ne passe plus les vitesses sans action du conducteur sur les palettes. C'est un vrai mode semi-automatique. Au rétrogradage, le système électronique gère également le "talon-pointe" automatique, en mettant un coup de gaz pour fluidifier le rétrogradage et éviter les effets de couple. En plus d'être efficace, ce système flatte l'oreille, un must !

La boite F1 est assez spectaculaire dans son fonctionnement. Elle permet dès ses début des passages en 150 millisecondes et jusqu'à 120 ms en mode sport. Les versions les plus élaborées, notamment sur les Ferrari F430 Scuderia et 599 GTO, font descendre ce chiffre à seulement 60 ms, ce qui est extrêmement rapide pour une boite robotisée à simple embrayage. Elle est l'une des boites de ce type les plus rapides au monde. La version présente sur les Formule 1, beaucoup plus performante mais aussi moins endurante, permet des passages entre 30 ms et 50 ms.

Sur le chapitre de la fiabilité, la boite F1 semble n'avoir pas connu de gros déboires, notamment du fait de la faible production de Ferrari de manière globale, et des faibles kilométrages endurés par ces autos. En revanche, l'inconvénient de la transmission à simple embrayage robotisée est qu'elle a tendance à user l'embrayage beaucoup plus rapidement qu'une boite mécanique classique. Ainsi, la fréquence de changement de l'embrayage sont variables mais peuvent aller de seulement 20 000 km à 40 000 km en moyenne, certains utilisateurs précautionneux réussissant à préserver leur embrayage jusqu'à environ 60 000 km avant de devoir en changer. C'est une opération coûteuse, qui se chiffre à plusieurs milliers d'euros et pourrait refroidir certains acheteurs potentiels intéressés par des achats d'occasion.


• Boite F1 "2nde génération" DCT (2009-...)
La seconde génération de la boite F1 est disponible depuis 2008. Elle suit la tendance du marché et reprend le principe des boites robotisées à double embrayage initiées notamment par le groupe Volkswagen depuis 2003. Pour ce type de boite de vitesses, Ferrari n'est donc pas pionnier dans sa mise en place au sein d'une voiture de route. La nouvelle boite F1-DCT ("Dual Clutch Transmission" = boite à double embrayage) est implantée pour la première fois sur la Ferrari California, qui est aussi le premier coupé-cabriolet (CC) à toit rigide de la marque. La nouvelle boite, produite et développée avec le fabricant Getrag, dispose de 7 rapports et est baptisée "Zero Lift" du fait de sa rapidité réellement fulgurante, seulement quelques ms entre chaque passage de rapport, sans rupture de couple... Cette efficacité est rendue possible du fait de la conception de la boite à double embrayage : il s'agit de deux demi-boites accolées ensemble, l'une pour les rapports pair et l'autre pour les rapports impairs. Les rapports inférieur et supérieur au rapport engagé sont ainsi pré-engagés, permettant un passage éclair d'un rapport au suivant, ou au précédent.

Ferrari faisant de la performance sont cheval de bataille, la boite F1-DCT s'avère d'une rapidité redoutable. En revanche, les sensations sont plus édulcorées qu'avec la boite F1 robotisée de première génération, dont la brutalité au passage des rapports n'avait aucun égal sur le marché... La technologie à double embrayage permet une fluidité de conduite sans égal et une transparence totale en conduite coulée, tout en étant très véloce en toutes circonstances. En terme de fonctionnement, il n'y a aucune différence notable avec la première génération de boite, Ferrari ayant également peu à peu délaissé la petite manette de sélection du mode de boite (Drive, Neutral, Reverse) au profit de boutons uniquement. Depuis la F430 Scuderia, on retrouve également un bouton "Launch" qui permet de réaliser un "Launch Control", un départ arrêté optimal. Pas vraiment utile dans l'absolu, cette fonctionnalité a l'inconvénient d'user beaucoup plus rapidement l'embrayage, surtout sur les modèles à boite de première génération à simple embrayage. Elle permet de stabiliser le régime moteur, puis à l'aide des aides électroniques, de réaliser un départ canon.

Anecdotes

Face à l'engouement énorme des boites automatiques, Ferrari a peu à peu retiré la boite mécanique au profit du 100% automatisé : depuis 2012 et l'arrêt de la production de la 599 GTB Fiorano, aucune Ferrari n'a été équipée d'une boite mécanique ! N'en déplaise aux puristes...

Modèles de voiture équipés de ce système

Tous les modèles actuels chez Ferrari sont équipés de la boite automatique F1 "DCT" de seconde génération (à double embrayage. Voici l'ensemble des modèles qui disposent de la "F1-DCT" :

• Ferrari California (2009-2014, 1er modèle équipé de la boite F1-DCT)
• Ferrari California T (2014-2017)
• Ferrari Portofino (2017-...)
• Ferrari 458 Italia et 458 Spider (2009-2015)
• Ferrari 458 Speciale et Speciale Aperta (2013-2018)
• Ferrari 488 GTB et Spider (2015-2019)
• Ferrari 488 Pista et Pista Spider (2018-...)
• Ferrari F8 Tributo (2019-...)
• Ferrari FF (2011-2016)
• Ferrari GTC4 Lusso et GTC4 Lusso T (2016-...)
• Ferrari F12 et F12 TDF (2012-2017)
• Ferrari 812 Superfast (2017-...)
• Ferrari LaFerrari (2013-2016)


Voici également une liste des principaux modèles Ferrari (hors séries spéciales) équipés de la boite F1 de première génération, à simple embrayage :

• Ferrari F355, GTS et Spider (1994-1999, boite F1 introduite fin 1997)
• Ferrari 360 Modena et Spider (1999-2005)
• Ferrari 360 Challenge Stradale (2003-2005)
• Ferrari F430 et Spider (2004-2009)
• Ferrari F430 Scuderia et 16M (2007-2010)
• Ferrari 575M Maranello (2002-2006)
• Ferrari 599 GTB Fiorano (2006-2012)
• Ferrari 599 GTO (2010-2011)
• Ferrari 612 Scaglietti (2004-2011)

En poursuivant, vous acceptez l’utilisation des cookies à de fins statistiques et afin de vous proposer des offres adaptés. En savoir plus