Publié le

Aujourd’hui, les boîtes de vitesses manuelles représentent moins de 5% des immatriculations. Les boîtes automatiques y équipent la majorité des voitures vendues. En conséquence, les constructeurs automobiles sont incités à développer ces transmissions pour alimenter une demande croissante, d’autant que l’Europe se convertit lentement mais sûrement. En effet, parmi les voitures neuves vendues, plus d’une sur quatre est désormais dispensée de pédale d’embrayage.

Passer son permis de conduire avec une boîte manuelle ou une boîte automatique ?

Le permis de conduire classique sur boîte manuelle 

En France, la boîte manuelle est le système de transmission le plus courant et continue de séduire les conducteurs français pour ses atouts. Vous l’appréciez car elle offre la possibilité d’adopter :

  • Une conduite économique (utilisation du frein moteur notamment)
  • Son budget, son coût : bien inférieur à celui d’une boîte auto

La boîte manuelle est également plus facile et moins onéreuse à entretenir et/ou à réparer. Elle impose en revanche un certain apprentissage de son maniement (pas toujours facile lorsqu’on débute la conduite) et le passage régulier des vitesses en agglomération ou en milieu rural. À noter, par ailleurs, qu’il est beaucoup plus facile de passer d’une boîte manuelle à une boîte auto que d’emprunter le chemin inverse.

Le permis de conduire sur boîte automatique est-il plus facile ?

Le permis de conduite sur boîte automatique, officiellement appelé « permis B à embrayage automatique (BEA) », permet de conduire uniquement des véhicules équipés d’une boîte de vitesse automatique ou d’une boîte de vitesse manuelle avec embrayage automatique (boîte séquentielle…).

Ce permis B un peu spécial est plus facile dans la mesure où le candidat n’a pas à se soucier de passer les vitesses, de l’embrayage, des calages, des démarrages en côte. Le passer permet donc de se focaliser davantage sur l’environnement extérieur, et notamment la circulation. C’est en ce sens que le permis BEA s’adresse d’abord aux personnes qui ont envie de se faciliter la tâche, de conduire de manière plus sereine un véhicule. Mais aussi aux personnes souffrant de handicaps physiques et ayant été reconnues aptes à passer le permis.

Comment obtient-on le permis pour boîte de vitesse automatique ?

Pour obtenir le permis de conduire BVA, vous pouvez avoir effectué l’ensemble de ses leçons d’apprentissage dans une voiture comprenant une boîte de vitesses manuelle ou une boîte de vitesses automatique. Il doit cependant passer l’épreuve pratique du permis de conduire, qui se déroule de la même manière que pour les autres candidats, en conduisant une voiture dotée d’une boîte de vitesses automatique.

Peut-on convertir son permis B sur boîte automatique en permis BVA ?

Si vous êtes titulaire d’un permis B sur boîte automatique, vous ne pouvez conduire que des véhicules à embrayage automatique. Il est toutefois possible pour vous de transformer son permis BEA (boîte automatique) en permis B classique (boîte manuelle). Pour cela, pas besoin de repasser l’examen pratiquer de la conduite. Un simple test suffit, auprès d’un inspecteur d’une école de conduite qui a pour objectif de lui démontrer que vous pouvez manier une boîte de vitesse et une pédale d’embrayage.

Peut-on transformer son permis BVA en permis B ?

Si vous avez validé votre permis de conduire pour voitures équipées d’une boîte de vitesses automatique, vous pouvez changer votre permis de conduire pour un permis B sans avoir à repasser l’examen pratique de la conduite. Vous avez alors une durée de 6 mois à partir de la date d’obtention du permis de conduire sur boîte de vitesses automatique, pour suivre une formation à la conduite de voitures équipées d’une boîte de vitesses manuelle. La durée totale de cette formation est de 7 heures, et si vous la réussissez, vous recevrez une attestation certifiant de votre capacité à conduire des véhicules équipés de boîtes de vitesses manuelles. Vous serez alors dispensé de devoir repasser l’épreuve pratique de la conduite.