Comment se passe une négociation ? – CapCar
CapCar.fr
l'intermédiaire de confiance entre particuliers n°1 de la voiture d'occasion
Retour à l'accueil
Derniers articles publiés :

Acheter ou vendre un voiture en confinement

Peugeot arbore un nouveau logo !

Sur quel site vendre ma voiture ?

Vendez votre voiture
au meilleur prix ✌️

Comment se passe une négociation ?

Publié le 21.01.2021 - Mis à jour le 21.01.2021



Ça y est, vous avez choisi votre voiture ! Maintenant il ne reste plus qu’à l’acheter. Mais une seule ombre au tableau: son prix. Cette auto vous fait rêver mais dépasse un peu votre budget. Alors vous tentez le tout pour le tout et décidez de négocier. Comment cela se passe-t-il ?

La prise de contact

Tout d’abord, il faut que vous rentriez en relation avec le propriétaire de la voiture. Cela va vous permettre dans un premier temps d’avoir davantage d’informations quant au véhicule que vous convoitez.
C’est en effet le moment où vous pouvez poser toutes les questions qui vous taraudent logiquement. Quelle est la consommation en ville ? La tenue de route est-elle bonne sur plusieurs centaines de kilomètres ? Vous avez des besoins et il vous faut être sûr que cette automobile vous convienne vraiment.
C’est la base de votre transaction. Instaurez immédiatement des rapports cordiaux afin que le reste de votre conversation se passe au mieux.
Parler ainsi avec quelqu’un qui a possédé et beaucoup utilisé cette voiture vous permettra de mieux la cerner. Un témoignage est toujours utile.
De plus, cela vous permet de savoir quel était l’usage de ce véhicule, et ainsi l’usure qui en découle. Vous comprendrez qu’une auto qui fait 120 km d’autoroute par jour n’a pas les mêmes fragilités qu’une autre qui sert à faire les courses de proximité une fois par semaine.
Enfin, cette discussion peut être utile pour déceler certaines arnaques qui sont mises en place sur les voitures d’occasion.

La première proposition

Lorsque vous avez tous les renseignements dont vous avez besoin et que vous êtes certain qu’il s’agisse de la voiture qui vous corresponde, vous pouvez commencer à avancer l’idée de la négociation.
Vous pouvez proposer un premier prix. Celui-ci ne doit pas être dérisoire ou absurde. Réfléchissez et voyez ce que vaut la voiture qui vous est présentée. Aidez-vous avec le prix du marché ou encore la cote Argus. Cela vous donnera une idée de votre marge de manœuvre. Vous comprendrez que le vendeur ne vous cédera pas son bien pour une bouchée de pain. Il vous est donc recommandé d’être raisonnable dans vos propos et vos suggestions.
Cela va vous permettre de voir si votre interlocuteur est complètement fermé à l’idée de baisser son prix. Certains pensent déjà brader leur voiture et ne reviendront pas sur leur prix. Peu importe leurs raisons, il ne faut pas brusquer et encore moins insulter vos interlocuteurs. La politesse reste de mise même si tout ne va pas dans votre sens.

Il se peut aussi que le propriétaire actuel trouve votre prix trop bas mais soit tout de même ouvert à la négociation. Alors vous ouvrez le dialogue et vous entrez dans la troisième phase de la vente.

Les arguments

Vous entamez la partie la plus importante de cette négociation. C’est toute la plaidoirie que vous allez mener pour que le prix varie en votre faveur. Et votre vendeur également. Vous devez faire comprendre pour quelles raisons vous estimez que cette voiture vaut moins que le prix affiché.
Annoncez clairement un argument puis un autre. Il faut que cette raison soit claire, précise et concise.
Cependant, n’oubliez pas d’écouter le raisonnement de votre vendeur. Il y a de bonnes justifications pour un tel prix et il ne faut pas les oublier.
Au contraire, montrez que vous comprenez et soyez à l’écoute afin qu’une discussion équilibrée ait lieu.
Comme dans toute transaction, chaque partie essaie d’avoir le meilleur pour soi. Cela vaut lorsqu’on vend et lorsqu’on achète une voiture. Le vendeur va vouloir tirer le meilleur prix de sa voiture. Ça a été un investissement pour lui, il faut bien le rentabiliser.
Il s’agit avant tout d’un échange et il ne faut pas que vous meniez un monologue pendant des heures. Le but est que tout se passe bien et non pas que votre interlocuteur soit exaspéré et coupe court à toute négociation. Restez courtois, avenant et surtout compréhensif.

Le compromis

Lorsque tous les arguments ont été énoncés commence alors la phase de compromis.
Chacun va avancer ses prix au fur et à mesure. Les arguments opposés précédemment vont servir à ce moment là.
Le vendeur va baisser peu à peu son prix initial, et vous l’acquéreur qui allez augmenter petit à petit votre budget afin de coller davantage à l’envie et au besoin de votre interlocuteur. Vous allez montrer du doigt les rayures, il va faire valoir une finition particulière et qui ajoute des avantages à la voiture, des options comme une boule de remorquage…
Ainsi, de baisse de prix en augmentation de budget vous parviendrez peut-être à un accord qui vous satisfasse tous, ancien comme nouveau propriétaire.
Tous deux devrez faire des concessions. Il y a des choses que vous devrez abandonner, peut-être revoir vos priorités. Il en sera évidemment de même pour votre interlocuteur.

Ça y est, vous avez trouvé un accord convenable entre les deux parties. Un prix est fixé. Ne reste alors que la transaction en tant que telle. De son côté, l’ancien propriétaire fait les papiers nécessaires comme le contrôle technique ou encore l’historique. En effet, pour une vente, un contrôle technique de moins de 6 mois est exigé, et vous avez accès à tout l’historique de votre futur véhicule, grâce au site gouvernemental Histovec.
De votre côté, voyez plusieurs points. Dans un premier temps, un paiement sécurisé. Voyez si vous faites un virement, un chèque de banque… Si vous avez un emprunt à faire, il faut s’y prendre en avance.
Un second point important est comment vous allez récupérer votre nouveau bolide. Vous passez par un transporteur ? Pensez à réserver. Vous allez le chercher ? Vérifiez qu’une gare se trouve à proximité. Votre vendeur vous dépose le véhicule ? Vous demande-t-il un supplément ?

La conclusion de la vente

Une négociation se fait donc en cinq temps. Le premier est la prise de contact avec le propriétaire actuel. Vous posez toutes questions afin d’être sûr de votre investissement.
Une fois que vous êtes certain que l’achat de ce véhicule répond à tous vos besoins, vous pouvez faire une première proposition. Il faut que ce prix soit sensé. Cela permet de voir si votre interlocuteur est ouvert à la négociation et si oui à quel point.
Viennent ensuite les arguments des deux parties, vendeurs et acheteurs. Une fois ceux-ci énoncés vient le moment des compromis. Une fois qu’un prix qui convient à tous est fixé, enfin la transaction peut avoir lieu. Restent à voir le paiement et le transport.

Les services CapCar CapCar est un intermédiaire qui met en relation des vendeurs et des acheteurs de voitures d'occasion. CapCar propose des véhicules répondant aux normes européennes et qui sont éligibles aux différentes primes. Trouvez votre voiture parfaite avec CapCar.