Publié le

Acheter une voiture d’occasion est souvent une nécessité répondant à un besoin pratique, mais acheter une voiture de collection sort complètement de ce cadre car il s’agit d’un achat plaisir ou passion. Voici quelques conseils pour passer à l’acte sereinement et profiter pleinement de son ancienne.

Comment dĂ©terminer l’auto que vous souhaitez acheter ?

Acheter une voiture d’occasion, cela peut paraĂźtre facile Ă  la base. On voit le modĂšle qui nous plait, dans notre budget et on l’achĂšte simplement pour en profiter. Mais comme tout n’est pas toujours aussi simple, surtout pour ces autos anciennes qui ont parfois jusqu’à un siĂšcle, il faut ĂȘtre prudent, patient et chercher la voiture qui vous comblera le plus.

L’époque de la voiture est dĂ©terminante pour son usage

DĂ©terminer l’époque de la voiture que vous convoitez est un premier pas dans la recherche de la voiture de vos rĂȘves. Quand on souhaite acheter une voiture d’occasion de collection, l’époque peut tout changer. D’une voiture trĂšs ancienne Ă  une voiture semi-rĂ©cente, les diffĂ©rences sont Ă©normes, en terme d’entretien, d’utilisation et de frais. Voici les principales catĂ©gories de voitures que vous pourrez retrouver :

  • Les Oldtimers : les voitures du dĂ©but du siĂšcle (avant 1900 – 1930) : les « tacots Â» et autres voitures de la rĂ©volution automobile peuvent vous tenter. Ils sont rudimentaires et surtout destinĂ©s Ă  des concours, des expositions, des galas
 Leur utilisation sera trĂšs restreinte et limitĂ©e Ă  une petite balade occasionnelle si l’état de l’auto le permet. Ce sont des investissements dans des voitures rares et dont la valeur ne fait qu’augmenter dans la majoritĂ© des cas. Vous trouverez beaucoup de voitures françaises, dont des Renault et Peugeot, mais aussi une multitude de marques aujourd’hui disparues. À cette Ă©poque, les constructeurs Ă©taient des artisans et se comptaient donc en centaines.
  • Les voitures de l’entre-deux guerres (fin des annĂ©es 1920 – fin des annĂ©es 1940) : Ces voitures font Ă©galement partie des Oldtimers. Elles vont profiter des amĂ©liorations rapides de l’automobile mais restent des bijoux fragiles et peu adaptĂ©s Ă  la conduite moderne. Ce sont Ă©galement des voitures Ă  conserver pour de trĂšs courtes balades ou des Ă©vĂ©nements spĂ©ciaux. DĂšs la pĂ©riode d’aprĂšs-guerre on va pouvoir trouver les premiĂšres « voitures du peuple Â» (« Volkswagen Â»), ces voitures emblĂ©matiques comme la coccinelle ou la CitroĂ«n 2cv. De cette Ă©poque vous pourrez Ă©galement trouver en France quelques vieux pick-ups amĂ©ricains (Chevrolet, Ford, 
) qui ont Ă©tĂ© importĂ©s, ainsi que les premiĂšres berlines amĂ©ricaines.
  • Les Classics (annĂ©es 1950 – 1960) : Cette pĂ©riode est celle des premiĂšres voitures de collection qui restent aujourd’hui un peu utilisables. FiabilisĂ©es, plus puissantes et plus sĂ»res sur nos routes, elles sont aujourd’hui trĂšs prisĂ©es et l’on ne compte plus les voitures iconiques, telles que les grosses muscle-cars amĂ©ricaines (Chevy, Cadillac, Plymouth, Ford
), les coupĂ©s racĂ©s comme la Mercedes-Benz 190 / 300 SL, la Jaguar Type-E, la Ferrari Dino, ou la française Alpine A110, la Porsche 911, mais aussi les berlines françaises telles que les Citröen DS ou autres Peugeot 403, 404
 Le choix est vaste mais attention, les prix peuvent trĂšs vite s’envoler selon les modĂšles, tandis que d’autres, plus conventionnels, se verront tout Ă  fait accessibles.
  • Les voitures des annĂ©es 1970 : Versions encore amĂ©liorĂ©es des modĂšles des annĂ©es 1960, les lignes des modĂšles des annĂ©es 1970 muent peu Ă  peu vers des formes plus angulaires. Elles sont un peu des « Neo-Classics Â» ! Les premiĂšres voitures dotĂ©es d’assistances et d’options Ă©lectroniques apparaissent. Les voitures sont de plus en plus performantes tout en consommant un peu moins que leurs ainĂ©es et vous pourrez les utiliser pour de belles balades si tant est que leur Ă©tat vous le permettent ! Vous pourrez retrouver des modĂšles dans vos marques favorites car le choix est plĂ©thorique, et les prix varient encore une fois fortement en fonction des modĂšles, des versions et de leur raretĂ©.
  • Les Youngtimers (les voitures des annĂ©es 1980 – 1990) : ces voitures sont les ancĂȘtres de nos voitures modernes. Certaines ont dĂ©jĂ  une cĂŽte trĂšs soutenue mais la plupart sont encore Ă  des prix plancher. Les voitures jusqu’à la fin des annĂ©es 1980 sont dĂ©jĂ  passĂ©es en carte grise collection ou peuvent en bĂ©nĂ©ficier, ce qui n’est pas le cas pour les modĂšles aprĂšs 1988, depuis que le seuil des voitures de collection a Ă©tĂ© relevĂ© Ă  30 ans. Pour les voitures du dĂ©but des annĂ©es 1990, vous trouverez des voitures performantes et trĂšs Ă©quipĂ©es, parfois autant que nos voitures modernes, avec un confort de conduite et une fiabilitĂ© trĂšs actuelle. Elles sont trĂšs plaisantes mais n’ont pas encore l’aura de leurs ainĂ©es, ce sont elles qu’il faut viser si l’on a l’ñme d’un collectionneur !

Si vous hĂ©sitez, dĂ©terminez dans un premier temps l’usage que vous voulez faire de votre voiture de collection : la laisser exposĂ©e, l’utiliser uniquement pour des meetings ou des Ă©vĂ©nements spĂ©ciaux, pour quelques balades ou pour des balades frĂ©quentes voire des voyages ou des rallyes routiers. Plus vous voudrez mettre votre voiture Ă  l’épreuve, plus elle devra ĂȘtre rĂ©cente, mĂȘme si des exceptions existent.

Dans tous les cas il faut avant d’acheter se renseigner sur la fiabilitĂ© globale de la voiture, les piĂšces de rechange disponibles ainsi que la difficultĂ© Ă  les trouver et le prix des rĂ©parations ! Parfois, certaines voitures peu onĂ©reuses sont plombĂ©es par ces points, qui les rendent trĂšs coĂ»teuses en cas de panne, tandis que d’autres sont trĂšs faciles Ă  entretenir et Ă  rĂ©parer en cas de pĂ©pin.

L’état de la voiture que vous convoitez fera le prix

Dans le monde des voitures de collection, il n’y a pas vĂ©ritablement de valeur Ă©talon mais l’on peut juger que l’état d’une voiture peut ĂȘtre qualifiĂ© sur 6 niveau, allant de l’état neuf ou concours Ă  l’état d’épave ou de donneuse de piĂšces. Encore une fois, l’état de la voiture dĂ©pendra de votre budget, de vos envies et de la disponibilitĂ© du modĂšle sur le marchĂ©. Certains passionnĂ©s prĂ©fĂšrent le challenge de la remise en Ă©tat d’une voiture fatiguĂ©e tandis que d’autres apprĂ©cient d’acheter une auto impeccable qui aura Ă©tĂ© remise au goĂ»t du jour par un professionnel.

L’état visuel d’une voiture de collection est Ă  vĂ©rifier avec le support d’un carnet d’entretien ou d’un dossier de factures solide. Une voiture sans aucun historique (si elle roule) doit retenir toute votre attention. Le plus gros point Ă  vĂ©rifier sur une voiture ancienne est la corrosion car elle peut mettre fin Ă  un projet si la voiture est trop rouillĂ©e. Les aciers utilisĂ©s dans le temps n’étaient pas assez rĂ©sistants Ă  la rouille et de nombreuses voitures ont fini Ă  la casse Ă  cause de ce problĂšme rĂ©current.

Voici les 6 niveaux d’états que l’on peut retrouver sur une voiture de collection afin de juger de son Ă©tat rĂ©el :

  • L’état 0 ou « concours Â» : Il correspond Ă  une voiture comme neuve, restaurĂ©e entiĂšrement et en Ă©tat concours. Les piĂšces d’origine sont dans un Ă©tat exceptionnel ou ont Ă©tĂ© remplacĂ©es par du neuf d’origine. Ces voitures ne roulent pas ou trĂšs peu et sont destinĂ©es Ă  des concours ou des expositions. Elles sont aussi extrĂȘmement chĂšres !
  • L’état 1 ou « Excellent Â» : Ce sont des voitures qui roulent trĂšs peu mais qui ne sont pas des voitures de salon. Leur Ă©tat est presque parfait et sont le fruit d’une restauration rĂ©cente ou d’un entretien impeccable. Ce sont Ă©galement des voitures trĂšs chĂšres du fait de leur Ă©tat.
  • L’état 2 ou « Bon Â» : Ces voitures peuvent rouler tous les jours et sont en bel Ă©tat de conservation. Il s’agit pour la plupart de voitures encore en trĂšs bon Ă©tat d’origine qui ont Ă©tĂ© trĂšs bien suivies tout au long de leur vie ou qui ont bĂ©nĂ©ficiĂ© d’une restauration il y a plusieurs annĂ©es (+ de 5 ans). Ce sont aussi parfois des autos dont la fiabilitĂ© a Ă©tĂ© amĂ©liorĂ©e par des modifications de piĂšces qui posaient dĂ©faut Ă  l’époque et donc ce sont des voitures qui seront agrĂ©ables Ă  vivre mĂȘme si elles ne seront pas parfaites visuellement.
  • l’état 3 ou « Roulante Â» : Il s’agit de voitures dont l’état d’une partie de la voiture ou de son ensemble est relativement passĂ© (intĂ©rieur abimĂ©, carrosserie et peinture attaquĂ©e), mais qui peuvent nĂ©anmoins rouler, et qui sont donc dans un Ă©tat moyen. Elles sont de trĂšs bonnes bases de restauration car les frais de remise en Ă©tat sont plus limitĂ©s que pour une voiture non-roulante.
  • l’état 4 ou « Ă€ restaurer Â» : Les voitures Ă  restaurer sont des voitures qui sont saines au niveau de leur structure (sans rouille) mais qui ne sont plus en Ă©tat de rouler. Elles sont Ă©galement de bonnes bases de restauration Ă  condition que les piĂšces les plus difficiles Ă  trouver ne manquent pas Ă  l’appel, auquel cas la restauration pourrait devenir beaucoup plus contraignante. Il faut donc vĂ©rifier que la voiture est entiĂšre et qu’elle est structurellement en bon Ă©tat avant d’acheter.
  • L’état 5 ou « Donneuse de piĂšces Â» : Les voitures donneuses de piĂšces sont des voitures anciennes accidentĂ©es, rouillĂ©es, ou sur lesquelles des parties ont Ă©tĂ© prĂ©levĂ©es. Elles sont peu chĂšres et seront utiles comme banque de piĂšces pour vos autres projets de restauration en vous fournissant des piĂšces d’origine supplĂ©mentaires.

Avec ces informations, vous pourrez dĂ©terminer l’état de la voiture que vous aurez en face de vous et Ă©galement dĂ©terminer si le prix demandĂ© est rĂ©ellement le prix que peut valoir une auto dans l’état prĂ©sentĂ©. Parfois, l’auto pourra Ă©galement ĂȘtre entre deux catĂ©gories, principalement entre les catĂ©gories 1, 2 et 3. Analysez bien l’auto pour ĂȘtre certain de son Ă©tat.

Pour le choix du type d’état que vous recherchez, il dĂ©pendra de vos envies : Si vous ĂȘtes collectionneur et aimez la perfection, cherchez un modĂšle en Ă©tat 0 mais vous paierez le prix fort. Si vous souhaitez une voiture en bon Ă©tat visez les Ă©tats 1, 2 et 3. Si vous aimez bricoler ou que vous connaissez bien votre spĂ©cialiste, tournez vous vers une voiture en Ă©tat 3 ou 4, et si vous aimez les challenges, alors foncez vers une voiture en Ă©tat 4 et munissez vous d’une voiture en Ă©tat 5, une donneuse de piĂšces, pour alimenter votre restauration et remonter petit Ă  petit vers un Ă©tat 3, puis 2, voire 1 !

Votre budget Ă  investir dans une voiture de collection

Votre budget est au centre de toute cette rĂ©flexion. Pour l’achat de l’auto rĂȘvĂ©e, il sera un juge de paix. Il faut savoir que lorsque le budget est serrĂ©, il devient difficile de trouver des voitures en trĂšs bon Ă©tat et c’est souvent la dĂ©brouille et le bricolage maison qui primeront pour entretenir et restaurer l’auto. Une voiture de collection peut voir son prix multipliĂ© par 10, voire plus, entre un modĂšle non restaurĂ© et non roulant, et un modĂšle en Ă©tat concours.

Lorsque l’on prĂ©voit d’acheter ce type d’auto, il faut budgĂ©tiser plus de choses que pour une voiture normale, qui n’est pas censĂ©e tomber en panne souvent :

  • Le prix d’achat de la voiture : il ne doit pas correspondre Ă  la totalitĂ© de votre budget, mĂȘme si la voiture est en excellent Ă©tat, car une panne est vite arrivĂ©e. Comptez donc entre 10% et 80% de votre budget pour le prix d’achat de la voiture !
  • Le coĂ»t de la restauration ou de l’amĂ©lioration de l’existant : il sera de 0 si vous achetez dans un garage une auto restaurĂ©e. Pour les autres, il est inversement proportionnel au prix de la voiture : plus elle est en mauvais Ă©tat, plus vous devrez payer cher en rĂ©parations et restauration ! Comptez donc entre 0% et 70% de votre budget pour cela.
  • Les coĂ»ts d’entretien : mĂȘme si vous ne prĂ©voyez pas de rouler beaucoup avec votre voiture, elle peut vous coĂ»ter cher en entretien. Certains diront « qu’une ancienne ça se mĂ©rite Â», et ce n’est pas toujours faux. L’important est de toujours faire les entretiens en temps et en heure et de faire contrĂŽler l’auto rĂ©guliĂšrement pour minimiser les risques de pannes. PrĂ©voyez une enveloppe tout de mĂȘme plus Ă©levĂ©e que pour une voiture traditionnelle si vous prĂ©voyez de faire plusieurs milliers de kilomĂštres par an.
  • Les coĂ»ts annexes : assurance, garage, carburant. Pensez Ă  prendre en compte tous les coĂ»ts qui viennent se greffer Ă  l’acquisition d’une voiture ancienne. La cotisation d’assurance ne devrait pas ĂȘtre le plus gros facteur de frais car selon votre utilisation elle est de maniĂšre gĂ©nĂ©rale assez rĂ©duite. Pour le garage, tout dĂ©pend si vous disposez d’un lieu pour stocker l’auto. Laisser une auto de collection est presque une aberration et c’est le meilleur moyen pour la faire retourner rapidement au statut d’épave. Les frais liĂ©s au garage sont donc Ă  ajouter si vous n’en disposez pas. Enfin, le carburant ne sera une source de frais que lorsque vous roulez, mais hormis les « populaires » les petites voitures anciennes ancĂȘtres de nos Renault Clio ou Peugeot 308, ( en parlant de ça cliquez ici pour voir toutes nos Peugeot 308 d’occasion ) les voitures anciennes consomment beaucoup plus que leurs homologues actuelles. Pensez-y avant l’achat !


Si votre achat plaisir ne se dirige plus vers une automobile classique et que vous prĂ©fĂ©rez vous rabattre sur une voiture plaisir rĂ©cente, vous pouvez consulter nos annonces de voitures d’occasion ! Si vous ĂȘtes vendeur d’un vĂ©hicule de moins de 8 ans, confiez-le nous Ă  la vente, nous nous occupons de tout et vous proposons le meilleur prix pour votre voiture. Faites une estimation gratuite du prix de votre auto pour vous en rendre compte ! DĂ©couvrez le service CapCar pour acheter une voiture ou vendre une voiture dĂšs Ă  prĂ©sent.