Combien coûte un contrôle technique ? – CapCar
CapCar.fr
l'intermédiaire de confiance entre particuliers n°1 de la voiture d'occasion
Retour à l'accueil
Derniers articles publiés :

Durée du contrôle technique

Courroie d’accessoire : comment vérifier son état avant de vendre son auto ?

Moteur voiture : quel impact sur le prix de vente de votre véhicule ?

Vendez votre voiture
au meilleur prix ✌️

Combien coûte un contrôle technique ?

Publié le 12.11.2018 - Mis à jour le 09.11.2018



Le prix du contrôle technique n’est pas fixé par la loi. Chaque centre peut donc fixer son propre tarif. De même, en fonction du type de véhicules, vous ne paierez pas le même prix. L’arrivée du nouveau contrôle technique en mai 2018 pourrait bien rebattre les cartes et modifier les prix pratiqués. Voici de quoi y voir plus clair.

voitures sur des pièces

Apparition d’un nouveau contrôle technique dans tous les centres agrées

Le 20 mai 2018, un nouveau contrôle technique a été mis en place dans tous les centres agrées. L’examen est désormais plus exigeant et plus approfondi, avec une augmentation des points de contrôle.

Le nouveau contrôle technique entraîne un allongement de la durée, et du prix

Avec cette réforme, le contrôle technique dure maintenant une quarantaine de minutes, contre une trentaine auparavant. Son prix est devenu environ 15% plus cher.

La première visite, qui revenait en moyenne à 65€ (entre 50€ et plus de 85€ selon les villes), a atteint depuis 20 mai un prix moyen de 75€, selon les professionnels du secteur interrogés.

La contre-visite, qui durait en moyenne 15 à 20 minutes, et qui devait être effectuée dans les deux mois suivant la première visite, coûte également plus cher. Elle était souvent gratuite, ou facturée 14€ en moyenne (entre 10 et 25€), le prix d’une contre-visite a doublé (entre 25 et 30€).

Il existe de nouvelles réglementations pour les camionnettes et les vans aménagés

Par ailleurs, les camionnettes aménagées homologuées VP (voitures particulières) ou CTTE (véhicules utilitaires de moins de 3,5 tonnes) seront recalées. À moins d’installer des équipements amovibles dans son véhicule le temps de l’examen, pour ainsi conserver la mention VP ou CTTE sur sa carte grise, les particuliers devront obtenir une homologation VASP (véhicule automobile spécifique). Il faudra compter entre 600 et 700€ pour cette démarche.

Soyez vigilants à l’immobilisation de votre véhicule

Le contrôle technique donne aujourd’hui lieu à deux résultats :

  • Favorable (des défauts mineurs peuvent être relevés)
  • Défavorable si des défauts majeurs sont notés, ce qui exige une contre-visite.

Depuis le 20 mai 2018, un troisième résultat est possible :

  • Défavorable pour défaillance critique, si une anomalie présente un danger immédiat pour le conducteur et passager(s) du véhicule, les autres usagers de la route, ou l’environnement.

Une vignette sera alors collée sur le pare-brise, et sera valable pour le reste de la journée, le temps de déposer le véhicule dans un garage. Passé ce délai, le véhicule n’aura plus le droit de rouler, le propriétaire disposera alors de 2 mois pour le faire réparer et le présenter à une contre-visite. En cas de non-respect de ces instructions, il pourra encourir une amende d’un montant de 135€.

Les prix diffèrent selon les centres de contrôle technique

Tout d’abord, rappelons qu’il faut prendre en compte la réforme de mai 2018 sur les prix du contrôle technique. Avec cette nouveauté, ce dernier dure plus longtemps, il est plus précis et plus exigeant qu’auparavant. La conséquence directe est pour l’automobiliste puisque ce dernier va payer plus cher la prestation. En effet, ils ont augmenté de 15% à 20%.

De plus, il faut savoir que le coût du contrôle technique n’est pas réglementé en France. Les quelques 6300 centres de contrôle technique opérationnels sur tout le territoire fixent librement leurs tarifs. Ainsi, d’une région à une autre, d’une ville à une autre, et même au sein d’une même ville, le prix du contrôle technique présente une différence remarquable qui peut aller du simple au triple pour une prestation identique. Cela est dû notamment à la politique des centres, qui varie selon la région, le type de visite, la catégorie du véhicule, le type de carburant, etc.  Ainsi, le coût d’un contrôle périodique est plus élevé que celui d’une contre-visite, d’un contrôle volontaire, d’un contrôle antipollution, ou d’un contrôle complémentaire.

De même, le tarif est nettement supérieur dans les centres implantés au sein des plus grandes villes par rapport aux centres situés dans les départements métropolitains. C’est aussi le cas pour le contrôle d’un véhicule utilitaire par rapport à un véhicule léger. Et le coût est d’autant plus élevé lorsqu’il s’agit d’un véhicule diesel. Il est donc essentiel de choisir méthodiquement son centre de contrôle afin d’y trouver les meilleurs prix.

Quelles sont les différentes fourchettes de prix ?

Le prix du contrôle technique est instauré par chaque professionnel, ce qui crée une fourchette de variation très importante. Voici quelques estimations et tarifs moyens pratiqués par les professionnels. Sachez que les prix varient globalement entre 49€ minimum et 250€ maximum. Pour vous aider à y voir plus clair, voici un tableau qui regroupe les différents prix moyens du contrôle technique en fonction du type de véhicule.

Type de véhicule Tarif contrôle technique Tarif contre visite
Véhicule léger essence 49 € à 75 € 20€
Véhicule léger diesel 49 € à 85 € 25€
GPL 79€ à 130€ 25€
Utilitaire 50€ à 100~€ 30€
Poids lourd 79€ à 250€ 70€