Publié le

Les propriétaires de voitures connaissent parfaitement le problème du manque d’espace lors de déplacements ou de départs en vacances. Situé à l’arrière d’un véhicule, l’attelage remorque est un dispositif qui peut s’avérer très utile lorsque l’on doit tracter une remorque, une caravane ou encore attacher une remorque vélo ou un porte moto.


Pourquoi et comment utiliser un crochet d’attelage ?

L’attelage est bien utile dans différentes situations: lorsque votre voiture ne dispose pas de suffisamment de place pour transporter des valises, quand vous souhaitez tracter un autre véhicule comme le quad ou la moto par exemple, si vous souhaitez tracter un bateau ou encore une caravane. Cela est possible grâce à un attelage caravane, un attelage camping-car, voiture, etc.

Les composantes de l’attelage remorque

Il faut savoir que l’attelage remorque porte voiture est un accessoire important pour la sécurité. Chaque dispositif d’attelage de remorque doit être complet et homologué selon les normes de sécurité exigées par le code de la route. Ainsi, vous disposez de tous les éléments nécessaires pour fixer le système facilement sur votre véhicule. L’attelage doit être compatible avec le véhicule tracteur et le type de remorque.
Le corps de l’attelage de voiture comprend plusieurs éléments dont :

  • La boule d’attelage : il s’agit d’une rotule classique, démontable ou attelage col de cygne (rotule col de cygne), fixée sur une hauteur de 35 à 45cm ;
  • Le crochet d’attelage : remplace dans certains cas la boule d’attelage ;
  • Le timon : permet d’accrocher le crochet d’attelage, fixé à l’avant d’une remorque ;
  • La tête d’attelage : permet d’accrocher la remorque à la boule d’attelage du véhicule tracteur ;
  • Le faisceau électrique : permet l’éclairage à l’arrière du véhicule grâce à un branchement électrique (feux de position, clignotants, antibrouillard, feux stop, feux de recul…);
  • La barre de remorquage : facilite le guidage de cette dernière en cas de rupture, placée entre l’attelage et la remorque.


Comment bien choisir son attelage de voiture ?

Lors de l’achat d’un attelage auto, il est nécessaire de vérifier sur la carte grise le poids des charges que le véhicule peut supporter. Pour un usage occasionnel, mieux vaut opter pour un crochet de remorquage démontable livré complet avec un kit de fixation. Cela permet de faciliter la pose de l’attelage, et ainsi que son démontage. Il est possible de trouver une rotule démontable avec un kit de montage complet pour pas cher (environ 30 euros). Pour une utilisation fréquente, on peut adopter un attelage fixe, certes plus onéreux, mais aussi plus robuste.

Plusieurs critères doivent aussi être pris en compte lors du choix d’un attelage auto. Parmi les caractéristiques assurant la qualité d’un tel accessoire figurent la résistance mécanique, la robustesse et la souplesse.
Pour vous protéger contre le vol de votre remorque ou de votre caravane, il peut être intéressant d’installer un antivol sur votre tête d’attelage. Que votre remorque soit attelée ou non elles sont facilement adaptables selon les modèles.


Peut-on laisser la boule d’un attelage si on ne s’en sert pas ?

L’utilisation d’une remorque n’étant pas régulière, on en vient à se demander si le conducteur a le droit de laisser la boule de remorquage sur sa voiture ou si elle doit être démontée après chaque utilisation.
Selon le Code de la Route, les voitures doivent être aménagées de manières à réduire autant que possible les risques d’accidents corporels. Il interdit particulièrement les ornements pointus ou tranchants. Les boules d’attelage ne font donc pas partie de cette réglementation et le code ne prévoit pas de disposition spécifique imposant le démontage. Ainsi, il est possible de laisser en place le crochet de remorquage même si celui-ci n’est pas utilisé. De plus, en cas d’accident, les assurances ne prennent pas en compte l’absence ou la présence de boule d’attelage.

Toutefois, il est préférable de couvrir la boule d’attelage lorsqu’elle n’est pas utilisée afin d’éviter les risques d’accident, mais aussi de pallier son caractère contondant. Enfin si lors d’un contrôle, la boule d’attelage cache ne serait-ce qu’une partie de la plaque d’immatriculation, le conducteur est immédiatement verbalisé. De ce fait, lorsqu’un automobiliste décide de ne pas démonter la boule d’attelage, il doit seulement prendre les mesures adéquates sur la dangerosité que celle-ci peut présenter.