Publié le

Vous souhaitez vendre votre véhicule d'occasion et votre acheteur vous propose un achat en liquide ? Vous êtes méfiant vis-à-vis de ce moyen de paiement ? Ou vous souhaitez vous-même payer une voiture en espèces ? Nous vous expliquons tous les risques potentiels !

Ce que dit la loi sur l’achat d’une voiture en liquide

En France, pour lutter contre le blanchiment d'argent, le paiement en espèces est une opération très réglementée. De nombreuses situations peuvent entrainer un refus comme :

  • Le paiement en devise étrangère
  • Les pièces et billets en mauvais état
  • La fausse monnaie
  • Un paiement effectué avec plus de 50 pièces

Dans le cas de l' achat de véhicule occasion , comme pour les biens entre particuliers, le paiement en espèces n'est pas plafonné. Cependant, un achat qui dépasse les 1 500 € devra être accompagné d'une preuve écrite. Vous devrez faire une attestation de vente signée et en deux exemplaires : une pour l'acheteur et une pour le vendeur. Grâce à cela, vous pourrez justifier l'obtention de cette somme auprès de votre banque.

Si vous voulez acheter votre auto d'occasion à un professionnel, vous ne pourrez en revanche pas payer plus de 1 000€ en espèces. 

certificat de cession

Si le domicile fiscal du particulier est à l'étranger, alors il pourra payer jusqu'à 15 000 € en liquide auprès d'un professionnel.

Les risques d’acheter une voiture en espèces

Le principal risque de l'achat en espèces est de se mettre dans l'illégalité. Le prix d'une voiture d'occasion est souvent assez élevé, et si un vendeur professionnel vous demande d'acheter une voiture en espèces, le paiement excèdera sûrement 1 000 € et il sera illégal. En cas de sinistre, votre assurance refuse de vous aider si elle constate que l'achat n'était pas conforme.

De plus, un vendeur qui insiste vraiment pour être payé en espèces devrait vous alerter, cela peut être annonciateur de malhonnêteté. En cas de problème ultérieur, il sera difficile de vous retourner contre l'acheteur s'il ne reste aucune trace de la transaction. assurez-vous de recevoir un certificat de non gage du vendeur. Si vous ne l'avez pas et que la voiture est gagée, vous ne pourrez pas immatriculer votre auto. En cas de paiement en espèces, il sera difficile de vous défendre si le vendeur affirme que ce véhicule ne lui a jamais appartenu ou que votre paiement était illégal.

Si vous convenez d'une transaction en liquide, le vendeur saura que vous aurez une grosse somme d'argent sur vous. Pour éviter un vol, vous devez que la transaction ne se fasse pas dans un lieu peu voulu et allez-y accompagné(e).
Dans ce thème, nous vous enverrons des voitures d'occasion de particuliers et nous encadrons la transaction pour une vente en toute sécurité.

Les risques de vendre une voiture contre du liquide

Les arnaques sont nombreuses dans le paiement cash, et de nombreux faux billets circulent. Il existe quelques moyens pour les reconnaître :

  • Si le billet est totalement lisse, alors il est faux, la Banque Centrale Européenne a incorporé une sensation de relief aux billets.
  • Regardez sur le billet le numéro en bas à droite du recto, si en l'inclinant il ne change pas de couleur, il s'agit d'un faux !
  • Vérifiez la présence du filigrane, c'est à dire le dessin visible par transparence sur la partie non imprimée à l'extrémité du billet.



Pour une plus grande sécurité, réalisez la transaction au sein de votre agence bancaire, vous verrez que les billets que vous donnerez à l'acheteur viennent du distributeur et qu'ils sont vrais. De plus, tout cela sera réalisé dans un cadre sécurisé.

Si vous vendez une voiture en liquide, l'acheteur saura que vous aurez chez vous une grande quantité de billet et il connaîtra votre adresse grâce à votre carte grise. Si le risque est minime, le paiement en liquide expose le vendeur à un cambriolage. Cela peut refroidir mais il vaut mieux prévenir que guérir ! Soyez prudents au moment d'effectuer des transactions de ce type…

Ne tentez pas le diable !

Si vous remettez dans la circulation un billet que vous savez faux, vous risquez une forte amende.


Quelles alternatives pour payer ma voiture ?

Pour acheter une voiture d'occasion au comptant , le cash n'est pas la meilleure solution. Si vous passez par un professionnel, choisissez le virement bancaire pour sa rapidité. L'argent apparaîtra rapidement sur votre compte et l'opération est sûre. Pour acheter sa voiture à un particulier, la solution idéale est le chèque de banque , à la différence du chèque classique, il est émis par la banque. Celle-ci s'assure que l'acheteur a les moyens de faire l'achat et bloque l'argent sur le compte jusqu'à l'encaissement du chèque par le vendeur. Afin d'être totalement sûr, un appel à la banquetrice émise du chèque suffit pour s'assurer que le chèque reçu est vrai.


Le conseil technique de CapCar :

L'achat d'une voiture occasion n'est pas choisi facile. Pour être assuré au maximum lors de la vente, mieux vaut s'y connaître ou faire appel à un intermédiaire de confiance comme CapCar !