Quelles sont les fautes éliminatoires du permis de conduire ? – CapCar
CapCar.fr
l'intermédiaire de confiance entre particuliers n°1 de la voiture d'occasion
Retour à l'accueil
Derniers articles publiés :

Acheter ou vendre un voiture en confinement

Peugeot arbore un nouveau logo !

Sur quel site vendre ma voiture ?

Vendez votre voiture
au meilleur prix ✌️

Quelles sont les fautes éliminatoires du permis de conduire ?

Publié le 21.11.2018 - Mis à jour le 16.11.2018



En France, la durée de l’épreuve du permis de conduire dure 26 à 32 minutes. Pendant l’examen l’inspecteur évalue votre comportement et attribue une note à chaque compétence, si vous devez obtenir une note minimum de 20 points sur 31 sur votre certificat d’examen du permis de conduire. Seulement, ce n’est pas le seul critère pour avoir son permis, il vous faut également ne pas avoir de note éliminatoire, ou de fautes éliminatoires. Découvrez les différentes fautes éliminatoires de l’examen pratique.

feuille permis de conduire

Quelles sont les notes du permis de conduire ?

Les erreurs admises

Ces erreurs ne sont pas contraires au code de la route et ne remettent pas en cause votre sécurité et celle des autres usagers.

  • Un léger recul lors d’un démarrage en côte alors qu’aucun véhicule ne vous suit
  • Un oubli de clignotant lors d’une insertion mais avec l’ensemble des contrôles effectués
  • Une allure ponctuellement un peu trop lente ou trop rapide corrigée rapidement
  • S’appuyer contre le trottoir lors d’une manœuvre sans le heurter

Les erreurs tolérées

Une erreur qui pourrait être grave mais qui n’a pas entraîné de danger immédiat et qui ne s’est pas reproduite pendant l’examen lors d’une remise en situation par l’inspecteur du permis de conduire.

  • Un calage dû au stress
  • Un contrôle tardif (fait au moment de s’insérer par exemple)
  • Une manœuvre mal réalisée mais sans risque de collision

Les remarques éventuelles de l’examinateur ne sont pas faites pour vous déstabiliser mais au contraire, pour attirer votre attention sur un point à corriger dans votre conduite. Parfois, il vous remettra en situation, c’est à dire qu’il vous fera repasser au même endroit ou dans un lieu présentant le même type de difficulté afin de vérifier qu’il ne s’agit que d’une erreur ponctuelle.

Attention : Si certaines de ces erreurs sont répétées à plusieurs reprises lors de votre examen du permis de conduite, elle devient alors éliminatoire.

Les erreurs éliminatoires

Ce sont des erreurs mettant (ou pouvant mettre) en cause la sécurité, qu’il y ait intervention de l’examinateur ou pas ! (L’intervention peut être verbale ou physique). Dans certains cas l’examinateur peut même décider d’arrêter l’examen, bien entendu cela entraînera nécessairement un ajournement.

Quelles sont les erreurs et fautes éliminatoires au permis de conduire ?

Les infractions éliminatoires au code de la route

  1. Rouler en contre sens : Circuler dans la voie de gauche alors que l’on est en double sens.
  2. Griller un feu rouge ou un stop : Il est obligatoire de respecter les signaux prescrivant l’arrêt
  3. Prendre un sens interdit
  4. Franchir une ligne continue : Mais attention, parfois vous n’avez pas le choix ! S’il y a des travaux sur la chaussée dans notre voie, pas besoin d’attendre qu’ils soient finis ! De même, si un véhicule est tombé en panne devant nous, vous ne pourrez pas attendre qu’il soit réparé ! Donc, s’il y a un obstacle fixe, je peux dépasser en assurant la sécurité bien sûr. Si c’est un obstacle mobile, je ne peux pas excepté un vélo.
  5. Rouler dans une voie réservée à d’autres d’usagers ou sur la bande d’arrêt d’urgence : Il ne faut pas rouler dans la voie du bus ni des vélos.

Les actions dangereuses éliminatoires :

Comme leur nom l’indique, c’est faire quelque chose de dangereux pour nous et/ou pour les autres usagers de la route. En voici une liste :

  • S’arrêter sans raison valable et gêner les autres automobilistes ou créant une situation dangereuse.
  • S’engager dans une intersection en obligeant les autres voitures à faire une manœuvre
  • Effectuer un abus de priorité
  • Ne pas assez anticiper une intersection qui n’est pas protégée et pas visible
  • Le choc violent ou l’escalade du trottoir ou de tout autre obstacle
  • Une déviation de sa voie entraînant la sortie de la chaussée, l’escalade du trottoir ou de l’accotement
  • Si le véhicule chevauche pendant un temps prolongé une ligne discontinue
  • Effectuer un arrêt empiétant largement sur une voie de circulation autre que la vôtre
  • Démarrage en côte : recul important du véhicule lors du démarrage.
CapCar.fr,
l'intermédiaire de confiance entre particuliers n°1 de la voiture d'occasion