5 éléments clés à vérifier pour connaître l’historique d’une voiture d’occasion – CapCar
CapCar.fr
l'intermédiaire de confiance entre particuliers n°1 de la voiture d'occasion
Retour à l'accueil
Derniers articles publiés :

Codedelaroute.io un bon plan et une solution digitale pour passer le code de la route

Qu’est-ce que la TVA récupérable ?

Faut-il acheter ou louer ses batteries de voiture électrique ?

Vendez votre voiture
au meilleur prix ✌️

5 éléments clés à vérifier pour connaître l’historique d’une voiture d’occasion

Publié le 01.06.2018 - Mis à jour le 09.11.2020



Lorsque l’on souhaite acheter ou vendre une voiture d’occasion, on est pas toujours certain de l’historique de la voiture et on veut souvent pouvoir prouver que la voiture a été bien suivie ou que ce n’est pas le cas. Comment prouver la traçabilité d’une voiture ? CapCar vous donne des éléments utiles !

Consultez les éléments de la voiture avant d'acheter ou de vendre !

Prouver l’historique de ma voiture, dans quel but ?

Lorsque l’on vend une voiture d’occasion, pouvoir prouver l’historique de la voiture est un élément très important ! Mais qu’est ce que l’historique d’une voiture ? C’est tout simplement son histoire depuis son achat. Et son histoire, elle ne s’écrit pas qu’avec de jolies photos ! L’historique d’une voiture se vérifie dans le but de contrôler que tous les requis nécessaires à son bon fonctionnement ont été effectués (révisions, rappels, entretiens, changements de pièces d’usure), et que rien d’anormal n’est apparu durant sa période de circulation.

Bien sûr, plus une voiture est ancienne, et plus l’historique est important ! Il le reste tout autant pour une voiture récente, mais il est vrai que plus la voiture vieillit, plus son historique peut devenir flou alors que les opérations de maintenance se multiplient. Il faut donc être vigilant et veiller à bien conserver les traces de ce qui a été fait dans le temps !

Les 5 éléments qui prouvent l’historique d’une voiture

Prouver l’historique et la traçabilité d’une voiture, on peut utiliser différents moyens et les documents suivants :

1. Le carnet d’entretien

Le carnet d’entretien recense les spécificités de l’auto, il rappelle la périodicité des entretiens et des changements de pièces, et il doit être rempli lorsque les interventions préconisées par le constructeur sont effectuées sur la voiture. Il permet d’avoir une vue claire sur le kilométrage et l’année auxquels les entretiens de l’auto ont été réalisés. Grâce au carnet, on en apprend plus sur ce qui a été fait ou pas sur la voiture.

2. Les factures d’entretien

Elles sont le parfait complément du carnet, car elles peuvent venir le compléter. Une facture détaillera les pièces et les interventions effectuées, tandis qu’un carnet ne recensera que les informations de base et aura un tampon du garage. Il faut donc bien les garder pour se constituer un dossier complet ! Les factures d’entretien permettent de garder une trace du passé et de déterminer si des fragilités existent ou sont apparues sur la voiture (par exemple si des pièces ont été remplacées prématurément).

3. Les procès-verbaux de contrôle technique

Ce sont les documents attestant que le véhicule a passé son contrôle technique et qu’il en est ressorti avec la mention « vierge » ou « zéro défaut ». le contrôle  doit être fait à partir de 4 ans puis tous les deux ans, il est donc la preuve que l’auto a été contrôlée à des périodes fixes et qu’elle a toujours été maintenue en bon état. Ils sont importants car étant donné l’obligation de présenter l’auto au contrôle tous les deux ans après 4 ans, ils attestent que la voiture les a passés en temps et en heure, ce qui indique le sérieux du/des propriétaire(s) précédent(s). Les papiers des CT permettent aussi de constater que si des problèmes mineurs ont pu apparaitre, des changements ont été opérés ou pas.

4. La carte grise et les plaques d’identification du véhicule

Le certificat d’immatriculation permet de contrôler que le véhicule dispose bien de papiers à jour, au nom de la personne qui vous vend l’auto (ou qui en a effectivement la possibilité), et que les numéros de série présents sur l’auto sont bien les mêmes que ceux présents sur la carte grise. Grâce à cela vous saurez que l’auto devant vous est bien la bonne et qu’elle appartient bien à la personne qui la vend !

Vérifiez également les dates (mise en circulation, date d’établissement du propriétaire actuel, etc) pour voir si tout correspond avec ce que l’on vous a indiqué.

5. D’autres documents, comme des photos, des factures diverses prouvant des frais effectués sur l’auto…

Le but est donc de constater (si l’on achète) ou de démontrer (si l’on vend) que la voiture dispose d’un suivi plus ou moins sérieux. Si une auto vous semble louche, passez votre chemin. Si vous ne disposez pas de toutes les factures, et que vous vendez, vous pouvez tenter de recontacter les entreprises par lesquels vous êtes passés pour les entretiens notamment, et tenter de récupérer des copies des factures originelles !

Le 6ème élément utile : le rapport complémentaire

6. Le rapport complémentaire externe

Si vous achetez ou vendez une auto d’occasion, investir un peu d’argent dans un rapport annexe est un bon moyen de la mettre en valeur pour vendre ou pour déterminer que c’est un bon véhicule à acheter.

Vous pouvez donc utiliser des services annexes tels que celui d’Autorigin qui permet de créer un rapport d’historique de la voiture, qui viendra certifier certains éléments comme le nombre de propriétaires de l’auto, des analyses sur l’auto, sa condition et son historique d’utilisation.

Rapports historiques sur les véhicules chez Autorigin

Ces rapports sont peu onéreux (méfiez vous des rapports d’historique gratuits, peu fiables) et ils permettent d’étoffer votre dossier lors d’une vente ou de vous rassurer sur le passé de la voiture que vous souhaitez acheter !

Le principal lorsque l’on vend une voiture d’occasion, c’est de prouver au maximum que l’auto a bien été suivie ! Vous n’en ferez jamais trop pour prouver le bien fondé d’une auto, donc misez sur la transparence et apportez une explication à tout.

En tant qu’intermédiaire de confiance, chez CapCar toutes les voitures que nous vendons sont issues d’un processus strict de contrôle (200 points vérifiés). Celui-ci vise à s’assurer que le véhicule rentre dans un ensemble de critères de qualité pour l’acheteur. L’étude de l’historique et de la traçabilité de l’auto en fait partie intégralement et nous sommes intransigeants sur ces points.

Ainsi, nous notifions les acheteurs si l’auto n’a pas un historique très clair, en indiquant une notation plus faible et un prix revu en conséquence. Malgré cela, nos véhicules sont majoritairement des première ou seconde main, avec des kilométrage contenus, et qui ont leur carnet et leurs factures d’entretien. Nous apposons de plus une garantie de 6 mois minimum sur chaque voiture vendue chez nous ! Cliquez sur le lien si vous êtes intéressés par une voiture à vendre. Vous pouvez aussi nous confier une auto à la vente et recevoir une estimation gratuite !