Publié le

Propulsées par l'électricité fabriquée à partir d'hydrogène et d'oxygène, les voitures électriques à PAC (pile à combustible) se rapprochent des véhicules électriques à batterie. Ne rejetant que l'eau par leur pot d'échappement, elles envoient automatiquement le rejet de CO2 mais, que vaudra le PAC dans l'avenir ? ce type de voiture constituera la prochaine génération de voitures « propres » ? Réponse !


Comment fonctionne la pile à combustible

Même si cela à l’air technique, en réalité, le principe de la voiture équipée d’une PAC est très simple. Pour fonctionner, la pile est équipée de deux électrodes, d’une anode chargée en hydrogène, et d’une cathode alimentée en oxygène puisé dans l’air. Les deux sont ensuite séparées par un électrolyte et les ions hydrogènes sont en contact avec les atomes d’oxygène, ce qui va créer un flux d’électrons en continu, de la vapeur d’eau et de la chaleur. Cette production d’électricité va finalement alimenter le moteur électrique et la batterie du véhicule pour le faire rouler.

En quoi est-elle révolutionnaire ?

Des besoins faciles à trouver

Pour produire de l'énergie, la pile n'a pas besoin de matières très compliquées à se procurer. Seulement l'hydrogène et l'air serviront à faire fonctionner le véhicule. Ce sont en effet deux produits accessibles facilement.

Une autonomie plus élevée

Alors que les voitures électriques standards ont une autonomie située entre 150 km et 250 km, les voitures équipées d'une PAC peuvent aller jusqu'à 700 km entre chaque plein d'hydrogène. Leur autonomie et leur vitesse de recharge sont même comparables à celle des voitures essence.

Une solution plus écologique

La PAC est une solution plus écologique puisque le véhicule équipé de cette dernière ne se rejettera que de la vapeur d'eau et non des gaz à effet de serre. À l'échelle locale, la pollution sera donc réduite.

Quelles sont les limites à la pile à combustible ?

Ecologique mais…

L' hydrogène n'existe pas réellement, il faut pouvoir le produire et pour cela, il faut puiser dans des sources d'énergie fossiles. Cela émet au final 10 kg de monoxyde de carbone par kg d'hydrogène produit. Une voiture à PAC rejetterait des émissions de monoxyde de carbone de 100 g/km.

Produit dans des centrales d'énergie grâce à un processus de fracturation hydraulique, le gaz hydrogène est loin d'être conçu de façon écologique. Il cause en effet des fuites de méthane, un gaz à effet de serre plus nocif sur le CO2.

A l'utilisation, ce type de véhicule reste tout de même beaucoup moins polluant que celui équipé d'un moteur thermique.

Un coût trop onéreux

En raison des faibles volumes produits, la pile à combustible coûte trop cher, et les véhicules équipés encore sont affichés à des tarifs exorbitants. Construire un réseau de distribution d'hydrogène représentant une somme colossale alors, pour le moment, le déploiement de ce type de véhicule est inenvisageable.

Si un jour la PAC prend de l'ampleur, elle servira dans un premier temps aux véhicules utilitaires. Issus pour la plupart des grandes sociétés, elles auront les moyens financiers pour se convertir à l'hydrogène. Si vous n'avez pas les fonds nécessaires, il faudra encore patienter puisque la PAC grand public, ce n'est pas encore pour maintenant !

Connaissez-vous CapCar ?

CapCar est un intermédiaire de vente de voitures d'occasion entre particuliers. Si vous souhaitez vendre ou acheter un véhicule, vous pouvez faire appel à nous. Notre service est exclusivement sur internet, sur notre site internet Kyump.com. Nous ne demandons pas de showroom pour exposer nos véhicules et vous pouvez faire appel à nous dans plusieurs régions de France. Alors, qu'attendez-vous ?