Publié le

Internet et les paiements en ligne ont grandement facilité les arnaques à distance. De nos jours, il est ainsi possible d’être victime d’escrocs qui opèrent depuis des pays étrangers. Parmi l’une des pratiques les plus courantes, on peut citer l’arnaque au mandat cash. Pour éviter ce type d’escroquerie, le mieux reste encore d’être informé. CapCar vous dit tout sur les escrocs au mandat cash et leur méthode.

Les arnaques au mandat cash : pourquoi ?

Ce type d’arnaque de plus en plus répandu consiste à utiliser le paiement par mandat cash urgent pour extorquer une certaine somme d’argent aux victimes, sous différents prétextes.

Pour mieux le comprendre, il est important de connaître le fonctionnement du mandat cash.


Comment fonctionne le mandat cash ?

Le mandat cash est un modèle de paiement qui vous permet de transférer des sommes d’argent via des services tels que la banque postale ou Western Union, sans recours à un virement bancaire.

Pour effectuer un paiement par mandat cash, il vous suffit :

  • De vous rendre à un bureau de poste ou dans un bureau Western Union avec votre carte d’identité
  • De payer le montant voulu par carte bancaire ou en espèce pour recevoir l’imprimé du mandat cash
  • De transmettre le numéro du mandat cash à la personne à qui vous souhaitez effectuer le virement.

Si cette méthode de paiement intéresse les escrocs, c’est car ils peuvent facilement récupérer l’argent en bureau de poste, discrètement et sans laisser de trace.

Comment fonctionne l’arnaque au mandat cash ?

Le mandat cash : risques d’arnaques pour les vendeurs

Cela se passe sur des sites de ventes entre particuliers tels que « Le Bon Coin » par exemple. Ce sont souvent les fameux mandats Western Union. Le propriétaire de la voiture étant en déplacement, il ne vous sera pas possible de le rencontrer, et d’ailleurs celui-ci est pressé et réclame un paiement par mandat cash urgent.
Avant d’aller plus loin, il faut comprendre qu’un transfert d’argent par mandat cash, postal ou international, permet d’envoyer ou de recevoir de l’argent à une personne, mais il n’est pas dédié aux transactions commerciales. Généralement, ceux qui l’utilisent sont des personnes qui ne disposent pas de compte en banque ou qui ne disposent pas de papiers administratifs tels qu’un justificatif de domicile.

L’acheteur se rend au bureau de poste ou dans un bureau Western Union pour payer le montant de la transaction avec sa carte bancaire ou en espèces, puis transmettra le numéro du mandat cash au vendeur qui pourra alors retirer l’argent immédiatement n’importe où ailleurs dans le monde. Ce dernier, muni d’une fausse pièce d’identité et sans laisser de traces, récupérera l’argent et ne livrera jamais le véhicule. Le dépôt de plainte au commissariat ne permettra pas de l’identifier et l’acheteur ne reverra jamais la somme versée. Comme il n’y a pas moyen de sécuriser ce type de transaction, le mandat cash est à proscrire dans tous les cas lors d’une transaction de voiture d’occasion entre particuliers !

Le mandat cash : risques pour les acheteurs

L’arnaqueur passe une annonce sur un site internet ou dans un journal : cette annonce vise à attirer les gens qui cherchent un logement, ou veulent acheter un bien d’occasion, etc.

Un acheteur ou locataire potentiel prend contact avec l’annonceur, ignorant que c’est un arnaqueur. L’arnaqueur finit par persuader son interlocuteur de lui envoyer un mandat cash d’un certain montant. Les arnaqueurs au mandat cash justifient le mandat par divers prétextes : se garantir au cas où leur interlocuteur serait malhonnête, obligation d’avancer des frais divers, besoin de payer une caution, nécessité de percevoir une avance ou un acompte sur le prix à encaisser, faire bénéficier l’interlocuteur d’une préférence sur d’autres candidats à la location, etc.

Un motif souvent invoqué est l’impossibilité de se déplacer dans le lieu où se trouverait l’arnaqueur, d’où la soi-disant nécessité de recevoir de l’argent à distance. Les arnaqueurs font souvent appel à des sentiments de pitié : ils se disent malades, ou infirmes, ou seuls.

Parfois, l’arnaque au mandat cash consiste à demander des dons purs et simples : on fait appel à la compassion de la victime en évoquant la misère dans une région, une épidémie dans un pays sous-développé, etc.

Certaines arnaques s’apparentent à des propositions de placements financiers, voire à des jeux d’argent : l’arnaqueur affirme que si son interlocuteur verse tant d’argent, il en gagnera ensuite beaucoup plus. Les coordonnées fournies par l’arnaqueur sont fausses ou incomplètes. Elles lui permettent simplement de percevoir le mandat cash avant de s’évanouir dans la nature. Au bout du compte, la victime ne voit jamais la couleur du soi-disant appartement, ou du soi-disant bien d’occasion, ou des prétendus rendements, etc.


Quelles sont les précautions à prendre ?

Le simple respect de la réglementation du mandat cash permet d’éviter certaines arnaques. Quelques précautions simples aussi s’imposent :

  • Le mandat cash est réservé à des transactions non commerciales : le simple respect de cette règle devrait exclure nombre d’arnaques puisqu’elles ont un caractère commercial.
  • Le mandat cash est réservé à l’envoi d’argent à des proches. Certains prestataires de services réservent même ce type d’opération à des cas particuliers, comme l’envoi d’argent à la famille. Si cette règle était respectée, là encore l’arnaque devrait ne pas exister.
  • Certains prestataires de services ne permettent pas d’envoyer plus d’un certain montant : cela limite les pertes en cas d’escroquerie.
  • Le moyen le plus simple de ne pas se faire arnaquer, est tout simplement de ne jamais envoyer de mandat cash suite à une annonce et de ne jamais en envoyer à un inconnu. Si un annonceur demande l’envoi d’un mandat, il faut immédiatement se dire que c’est un escroc.
  • Un mandat cash peut être envoyé par Internet. Il ne faut jamais utiliser cette voie pour envoyer un mandat cash à un inconnu (ou même à un proche, sauf si l’on y est obligé).
  • Il ne faut jamais envoyer de mandat cash à un inconnu à l’étranger. Or, nombre d’arnaqueurs opèrent depuis l’étranger ;
  • Il ne faut jamais envoyer de mandat cash à une personne que l’on n’a jamais vue, ou que l’on n’a jamais rencontrée physiquement, ou dont on ignore tout.
  • Ne jamais donner non plus son numéro de carte bancaire.

 

Vous voulez acheter un véhicule d’occasion et toute sécurité? N’hésitez pas à consulter nos services et notre catalogue de voitures d’occasion.