Le guide d’achat pour bien acheter une Youngtimer | CapCar (ex-Kyump) Le guide d’achat pour bien acheter une Youngtimer – CapCar (ex-Kyump)
CapCar.fr (ex-Kyump),
l'intermédiaire de confiance entre particuliers n°1 de la voiture d'occasion
Retour à l'accueil
Derniers articles publiés :

Comment bien choisir son assurance auto

Quand et pourquoi entretenir sa boite de vitesses

Guide d’achat : 10 voitures de sport à moins de 10 000€

Votre cote auto gratuite en quelques clics :

Le guide d’achat pour bien acheter une Youngtimer

Publié le 09.07.2019 - Mis à jour le 26.07.2019



Les youngtimers, ce sont des voitures mythiques des années 80, 90 et parfois même 2000, ces voitures que l’on a tous croisé dans la rue et qui nous faisaient rêver. Berlines luxueuses, sportives, 4X4, cabriolets, GTI ou encore citadines, elles ne manquent pas. Le seul souci c’est que ces voitures, certes abordables pour certaines en 2019, sont anciennes ; l’âge se fait ressentir et les ennuis sont vite arrivés. Pour profiter de sa youngtimer au maximum, il faut donc bien l’acheter, et c’est bien différent que d’acheter une voiture d’occasion récente.

Bien acheter son Youngtimer : les étapes avant l’achat

1. Se renseigner sur la voiture et son projet

Vous avez une idée de la Young que vous souhaitez acheter. Pour être sûr de votre choix, renseignez-vous sur les forums, sur internet, appelez les clubs spécialisés pour savoir quelle motorisation, quelle version choisir ou éviter. Faîtes-vous une fiche du modèle que vous désirez acquérir, entrez tous vos critères : le km, l’année, la motorisation, les options que vous voulez, transmission intégrale/traction/ propulsion, sa cote etc.

Une fois votre projet bordé  entrez dans votre fiche le coût d’utilisation comme la consommation, le prix et l’échéance des consommables, mais aussi des plus gros entretiens : courroie, silent bloc des trains roulants ou toute autre intervention à prendre en compte d’après les retours d’expérience obtenus. Vous trouverez toutes ces informations sans aucun problème sur les forums.

Enfin notez sur votre fiche les gros problèmes :

  •       Problème de fiabilité moteur, de boîte, de trains roulants … connus
  •       Les maladies de la voiture : la rouille ou d’autres problèmes potentiels inhérents au modèle et coûteux (fuite de suspension hydraulique par exemple chez Citroën).

Notez aussi les pièces difficiles à trouver ou à des prix exorbitants qui pourraient complexifier votre idylle avec votre nouvelle compagne de route.

 Mettez-vous aussi sur les groupes dédiés aux Youngtimers sur les réseaux sociaux ou bien sur les pages officielles du modèle que vous recherchez.

2. « take your time » Évitez l’achat sur un coup de tête !

Une fois votre fiche créée, comparez-là avec votre projet. Regardez si avec votre budget vous allez pouvoir vous offrir votre Young, mais aussi l’entretenir correctement et surtout si vous avez les reins assez solides pour faire le plein de votre voiture assez régulièrement selon votre utilisation. Faites un achat réfléchi. Aucun possesseur de Young n’aime avoir sa voiture immobilisée dans son garage à cause d’un manque d’argent pour l’entretenir. Prenez donc le temps, n’achetez pas sur un coup de tête juste en voyant une annonce sur Leboncoin à moins de 10 km de chez vous.

3. Il y a 4 façons d’acheter votre voiture !

Une fois votre projet validé, il va donc falloir trouver votre voiture ancienne. Vous avez alors quatre choix :

  • Le plus commun, les petites annonces :

Sur des sites généralistes comme Leboncoin ou des sites spécialisés comme youngtimer.fr les annonces de Young ne manquent pas. Vous pouvez trouver votre bonheur mais les arnaques sont très récurrentes. 

  • Les professionnels :

Concessionnaires avec pignon sur rue ou encore professionnels en ligne, ils proposent souvent la bonne solution pour acheter une voiture en limitant les risques et arnaques, cependant le prix est très souvent un peu excessif Attention, achetez chez un professionnel n’élimine pas les arnaques à 100%, soyez toujours vigilant.

  • Les ventes aux enchères et les salons :

Les ventes aux enchères sont quelquefois l’occasion parfaite pour acquérir certaines voitures de collections à un prix très abordables. Les salons comme retromobile sont aussi un très bon endroit pour trouver des voitures classiques populaires à un prix abordable ou du moins se renseigner sur son projet.

  • Tentez le tout pour le tout avec une voiture qui n’est pas en vente !

Acheter une voiture qui n’est pas à vendre. Regardez autour de vous, dans la rue, les rassemblements ou encore dans votre entourage et essayez d’acheter une voiture avant qu’elle ne soit mise sur les sites de petites annonces. C’est très rare mais certaine fois les propriétaires ont juste cette voiture depuis longtemps et ne connaissent pas la valeur exacte de leur voiture, il est alors possible de faire de bonne affaire. 

4. Des Youngtimers, il y en a, alors prenez la bonne, voyagez s’il le faut

Les Youngtimers ne sont, en général, pas des véhicules rares, alors évitez d’acheter pas la première venue ni la voiture la plus proche de chez vous(sauf si elle est parfaite !). Même si cela représente un peu de temps et d’argent, allez en voir plusieurs, et n’hésitez pas à aller en voir une loin de chez vous.

Acheter son Youngtimer une fois qu’on l’a trouvée

1. Renseignez vous sur l’historique, les frais et les opération effectuez récemment

Une fois votre ancienne trouvée, il va falloir commencer à mener une chasse aux arnaques. Pour cela, vérifiez l’entretien de la voiture depuis sa mise en circulation. Le carnet d’entretien est souvent manquant mais regardez les factures, quand les vidanges ont été effectuées…  Quelles sont les nouvelles pièces qui ont été changées ? Comparez tout ce que vous connaissez sur la voiture avec votre fiche. Cela correspond-il ? Alors c’est peut-être la bonne. N’oubliez pas de regarder les défauts présents sur le procès-verbal du contrôle technique. Ils vous donneront aussi une bonne idée de l’état du véhicule.

2. Vérifiez tous les points sensibles

Il vous faut maintenant vérifier tous les points sensibles que vous avez noté sur votre fiche précédemment. Les points de rouille sensibles sur le modèle qui vous intéresse, par exemple (arche de roue…). Vérifiez que toutes les pièces soient d’origine, les jantes, les amortisseurs, le pot d’échappement. Certains accessoires d’époque un peu ’tuning’ comme des longues portee Cibie par exemple peuvent rajouter de la valeur au vehicule. Enfin, vérifiez que la voiture n’a pas été accidentée : regardez les différences de peintures des panneaux de carrosserie, l’alignement des portes

3. Cernez votre vendeur et sa conduite lors d’un essai

 Essayez de voir quel type de conducteur le propriétaire est, laissez-le conduire la voiture, respecte-t-il les temps de chauffe ? comment conduit-il ? etc… Essayez d’en savoir plus sur la vente de cette voiture. Pourquoi vend-il ? Combien de temps l’a-t-il possédé ? etc.S’il la vend après 3 mois, c’est peut-être que la voiture a un problème ! A-t-il fait du circuit avec ? A-t-il tracter avec? Il y a des dizaine de question que vous devez lui poser pour vous renseignez et évite toutes mésaventure.

4. Négociez le prix / jouer toutes vos cartes

Si la voiture a passé tous les tests, alors négociez. Très souvent, vous allez pouvoir gagner quelques centaines d’euros. Pour cela, ne complimentez jamais la voiture ou très peu, signalez tous les défauts visibles sans en rajouter des couches, donnez un prix assez faible et essayez de lui faire couper la poire en deux entre votre proposition et la sienne.

Ne dites jamais que vous adorez cette voiture ou que vous avez fait 500 km pour venir voir la voiture.

Les bons conseils pour ne pas se ruiner !

1. Gardez de l’argent de côté

Une panne est si vite arrivée ! Alors gardez de l’argent de côté pour pouvoir subvenir à tous les imprévus. Il n’y a rien de plus frustrant que de voir
sa voiture “plaisir” immobilisée
pour une panne est de ne pas pouvoir la réparer. Gardez donc une petite réserve financière de côté.

2. Faite des réparations vous-même

Une des solutions pour économiser de l’argent mais aussi une solution pour passer beaucoup plus de temps auprès de sa belle est de faire certaines réparations soi-même. Ne commencez pas par un changement de joint de culasse mais commencez par changer les consommables vous-même (disques, plaquettes de frein etc) et augmentez la difficulté des travaux progressivement. Cela vous permettra aussi d’acheter des voitures en état moyen à prix réduit, de les remettre en état et d’économiser par la suite.

Si vous n’êtes vraiment pas doué avec la mécanique, alors trouvez un bon garagiste pour entretenir votre voiture à des prix corrects. Privilégiez les garagistes passionnés de votre modèle, en campagne.

L’astuce en or :

La meilleure aide possible pour acquérir une Youngtimer et l’entretenir à moindre coup et d’avoir une personne dans son entourage connaissant bien le modèle ou ce type d’autos, mais aussi en mécanique qui vous aidera à éviter les arnaques et à réparer votre auto à moindre coût. 

Pour l'achat ou la vente d'une voiture plus récente, faites confiance à CapCar (ex-Kyump) ! CapCar (ex-Kyump) nous ne vendons pas de Youngtimers mais nous vous proposons des voitures récents au meilleur prix, inspectés et garantis qui vous permettront d'économiser et de mettre de l’argent de côté, peut-être pour la youngtimer de vos rêves !

CapCar.fr (ex-Kyump),
l'intermédiaire de confiance entre particuliers n°1 de la voiture d'occasion