Prime à la conversion 2018 (prime à la casse) : les nouvelles conditions | CapCar (ex-Kyump) Prime à la conversion 2018 (prime à la casse) : les nouvelles conditions – CapCar (ex-Kyump)
CapCar.fr (ex-Kyump),
l'intermédiaire de confiance entre particuliers n°1 de la voiture d'occasion
Retour à l'accueil
Derniers articles publiés :

Les nouveaux modèles d’auto-école

Zenpark, un bon plan pour se garer en 3 clics

La révolution du crédit en ligne

Votre cote auto gratuite en quelques clics :

Prime à la conversion 2018 (prime à la casse) : les nouvelles conditions

Publié le 22.05.2018



Bonne nouvelle pour les français qui souhaitent changer de véhicule en 2018 : la prime à la casse, nouvellement appelée « prime à la conversion », évolue en profondeur afin de séduire plus d’automobilistes et de les inciter à envoyer leur vieille voiture au rebut en échange d’un modèle plus récent et moins polluant.

On décrypte pour vous les conditions pour en être bénéficiaire et les montants à obtenir.

La prime à la casse évolue en 2018

Le marché des véhicules d’occasion s’ouvre à la prime !

La prime à la casse n’est pas un programme nouveau en France. Le programme de mise au rebut était jusqu’alors assez peu utilisé et en déclin. Le gouvernement français a donc réagi pour 2018. Afin de booster les résultats du projet, le service public a proposé une refonte de la prime, et les véhicules d’occasion en sont la grande nouveauté !

Aujourd’hui, la prime à la casse est accessible lorsque l’on rachète une voiture neuve ou une voiture d’occasion en mettant son vieux véhicule à la casse.

Depuis le 1er janvier 2018, les conditions d’accès à la prime sont également plus étendues :

  • Tous les ménages français sans conditions de revenus et d’imposition sont éligibles à la prime à la conversion
  • Pour favoriser les ménages les plus modestes, le montant de la prime est doublé pour les foyers non imposables
  • En plus des vieux véhicules diesel, les vieux véhicules essence sont maintenant concernés par la prime
  • C’est la vignette Crit’Air* qui conditionne l’application de la prime, et non plus la Norme Euro (3, 4, 5, …)

Aujourd’hui, la prime à la casse, c’est (presque) pour tout le monde ! Observez bien les conditions requises et voyez si vous êtes éligibles.

*Qu’est-ce que la Vignette Crit’Air ?
La vignette Crit’Air permet d’identifier les véhicules peu polluants, afin de les laisser circuler dans les agglomérations dans lesquelles il existe des restrictions de circulation. Ex: Paris, Lyon, Toulouse, etc.

Quelles conditions faut-il remplir pour accéder à la prime à la casse 2018 ?

Les conditions pour obtenir la prime à la conversion ont été élargies et englobent un certain nombre de critères s’appuyant sur le véhicule à mettre à la casse ainsi que sur le véhicule à racheter.

Pour être éligible il faut mettre un véhicule au rebut

Le véhicule à mettre au rebut doit entrer dans les critères suivants :

  • Appartenir à la catégorie voiture particulières ou camionnettes
  • Dater d’avant 2001 s’il s’agit d’un véhicule diesel. Cette date est repoussée à 2006 pour les foyers non imposables (date de 1ère mise en circulation)
  • Dater d’avant 1997 s’il s’agit d’un véhicule essence (date de 1ère mise en circulation)
  • Le véhicule doit être au nom de la personne bénéficiant de la prime. Cette personne doit résider en France et être propriétaire du véhicule depuis au moins 1 an
  • Le véhicule doit être immatriculé en France. Il ne doit pas être considéré comme en mauvais état, il doit être assuré au moment de la cession, et il ne doit pas être gagé

Si votre véhicule rentre dans ces critères, alors vous êtes éligible !

Pour obtenir la prime à la casse, il vous faut racheter un véhicule neuf ou d’occasion

L’achat du véhicule doit correspondre à certains critères, car il faut :

  • Acheter ou louer (minimum 24 mois) un véhicule neuf ou d’occasion en étant majeur et résider en France.
  • Garder le véhicule pendant une durée d’au moins 6 mois avant revente et 6000 kilomètres
  • Acheter un véhicule peu polluant :
  • Un véhicule électrique neuf rejetant moins de 20 grammes de CO2 au km
  • Un véhicule électrique d’occasion rejetant moins de 130 grammes de CO2 au km
  • Un véhicule thermique neuf ou d’occasion rejetant moins de 130 grammes de CO2 au km et bénéficiant d’un classement Crit’Air 1 ou 2

Votre projet de rachat rentre dans ces critères ? Alors vous pourrez effectivement recevoir l’aide gouvernementale de mise à la casse.

Des montants de 1000€ à 2500€ pour la prime à la conversion 2018

Le montant de la prime à la conversion s’échelonne de la manière suivante :

Projet de rachat Ménage imposable
(sans condition de revenu et d’imposition)
Ménage non imposable
Véhicule thermique neuf ou d’occasion :
– émettant moins de 130gr de CO2/km
– classé Crit’Air 1 ou 2
1000€ maximum 2000€ maximum
Véhicule électrique d’occasion :
– émettant moins de 130gr de CO2/km
1000€ maximum 2000€ maximum
Véhicule électrique neuf :
– émettant moins de 20gr de CO2/km)
2500€ 2500€

Afin de maximiser votre prime, renseignez vous également sur les bonus offerts par le gouvernement en cas d’achat d’un véhicule neuf, qui peuvent booster votre prime totale, et choisissez bien entre véhicule thermique, hybride et électrique !

Recevoir sa prime à la conversion, chez son concessionnaire ou directement en ligne

La demande de versement de la prime à la conversion, si elle n’est pas faite directement en concession avec une avance faite par le concessionnaire, peut être faite directement en ligne sur le site du service public. Cela vous permettra de la faire facilement si vous achetez votre véhicule chez un particulier, chez un professionnel ou encore au travers d’un intermédiaire de confiance comme CapCar (ex-Kyump).

Si vous hésitez sur le choix de votre interlocuteur dans le cadre de votre rachat, retrouvez nos conseils vous conseillant où acheter votre voiture d’occasion.

CapCar.fr (ex-Kyump),
l'intermédiaire de confiance entre particuliers n°1 de la voiture d'occasion