Négociation d’une voiture: les arnaques les plus fréquentes – CapCar
CapCar.fr
l'intermédiaire de confiance entre particuliers n°1 de la voiture d'occasion
Retour à l'accueil
Derniers articles publiés :

Sur quel site vendre ma voiture ?

Tout savoir sur la DIAC

Bien mener une négociation en tant que vendeur

Vendez votre voiture
au meilleur prix ✌️

Négociation d’une voiture: les arnaques les plus fréquentes

Publié le 17.12.2020 - Mis à jour le 17.12.2020



Les arnaques sur le marché de l’occasion sont monnaie courantes et le domaine de l’automobile n’est pas épargné malheureusement. Et il faut être particulièrement prudent lorsqu’on négocie le prix de sa voiture.

don de clefs

Un prix trop faible

Que ce soit sur LeBoncoin ou sur n’importe quelle autre plateforme, lorsqu’on effectue l’achat d’un véhicule, il faut être prudent.
Un indice facile pour détecter une escroquerie est le prix affiché de la voiture . En effet, si celui-ci est particulièrement faible par rapport au prix du marché, il y a anguille sous roche. Pourquoi vendre à un prix dérisoire une auto qui en vaut beaucoup plus ?
Il est assez fréquent de voir des prix plus bas que la moyenne afin d’appâter le badaud. Cependant, cela cache souvent des problèmes qui peuvent mettre en péril votre vie. On parle alors de vices cachés. Pour comprendre la cote Argus de votre voiture, n’hésitez pas à consultez notre article.
Pour savoir ce que vaut une voiture, il faut vous renseigner grâce au prix du marché et à la côte Argus. Qu’est ce que la cote Argus ? Il s’agit de la valeur de réserve du véhicule, c’est-à-dire la valeur minimum de la voiture compte tenu de ses composants etc…
Ainsi vous aurez une fourchette de prix raisonnable et aurez une idée de votre marge de négociation. Votre marge de manœuvre correspond aux deux prix que vous vous êtes fixé: votre prix idéal, le plus bas que vous espérez et le second correspond au budget maximum que vous vous êtes fixé.

Un vendeur prêt à baisser trop vite le prix

De même, méfiez-vous d’un vendeur trop prompt à la négociation. Surtout s’il baisse drastiquement son prix initial. Il y a rarement de tels cadeaux même à Noël.
Il est tout à fait possible de se retrouver face à une personne qui désire écouler sa voiture rapidement car elle part à l’étranger, pour des raisons personnelles ou familiales… Alors ce vendeur acceptera de baisser le prix initial qu’il avait fixé pour se débarrasser de son auto le plus vite possible. Mais il va tout de même tenter d’en tirer le meilleur profit et sa baisse de prix ne sera pas exagérément faible et le vendeur va essayer d’en obtenir le prix fort.

Mais si vous vous apercevez que votre interlocuteur baisse immédiatement le prix de la voiture jusqu’à ce que celui-ci soit dérisoire, posez-vous des questions. Ce n’est pas parce-que le montant de la voiture est avantageux que vous faites une bonne affaire.
En effet, ce genre de techniques est souvent utilisé pour que l’on soit moins attentif aux autres détails et que l’on se précipite avant de voir de plus gros défauts.
On parle alors de vices cachés, c’est-à-dire de défaillances volontairement dissimulées par le précédent propriétaire afin de mieux vendre un véhicule qui ne devrait pas rouler. Vous devez vous rendre compte d’un vice caché sur un véhicule d’occasion dans les deux ans qui suivent la conclusion de la transaction et être capable de prouver que cela a été volontairement tu pour pouvoir vous retourner contre votre vendeur et porter l’affaire en justice. Cependant, des recours sont possibles en cas d’arnaque.

L’arnaque Western Union

Cette arnaque est plus que connue mais chaque jour des personnes se font escroquer.
Vous vous adressez à un vendeur dont le prix est plus que raisonnable et qui en plus est ouvert à la négociation. Le marchandage se fait évidemment en votre faveur et votre interlocuteur est plus que compréhensif. Comment rêver de mieux ?
Alors le deal est conclu et vous mettez en place les modalités de transaction. Ce que propose votre interlocuteur est plutôt simple: vous lui versez un acompte, une partie du montant que vous lui devez. Il vous propose alors de passer par la plateforme Western Union. C’est facile, la commission n’est pas trop importante et la transaction se fait sans délai. Cela marche avec d’autres plateformes de ce genre. Ce sont les arnaques mandat cash.
L’inconvénient c’est que vous perdrez votre argent et ne verrez jamais la couleur de votre voiture.
En effet, le principe de cette arnaque est relativement simple. Une jolie annonce un peu tape-à-l’oeil, vous donnez volontairement de l’argent. Déjà difficile de se retourner de ce point de vue là. Vous avez effectué un virement de votre plein gré. Et quand vous voulez vous retourner contre la personne, vous vous apercevez que l’identité de votre interlocuteur est fausse. En effet, Western Union ne vérifie rien quant aux personnes qui ouvrent un compte chez eux.
Votre argent s’est volatilisé et vous n’obtenez pas de véhicule à la fin.

Réparations et contrefaçons

Un bon moyen de vérifier la qualité du véhicule est de consulter son historique sur le site gouvernemental HistoVec. Ce site montre les différents propriétaires successifs de la voiture, si elle a été mise en gage etc.
Cependant, toutes les réparations n’y sont pas répertoriées. Pour connaître les réfections effectuées sur l’auto que vous convoitez, vous pouvez demander à voir le carnet d’entretien de la voiture. Ainsi vous verrez ce qui a été fait et surtout par qui.
Sans verser dans la paranoïa, soyez prudent lorsque les restaurations n’ont pas été effectuées par un garagiste affilié à la marque de la voiture. Par exemple, lorsqu’une pièce d’une Golf n’a pas été changée par un concessionnaire Volkswagen.
En effet, ce phénomène est plutôt méconnu mais il existe de nombreuses contrefaçons sur le marché de l’automobile. Évidemment, une voiture entière n’est pas copiée mais en revanche, des pièces sont contrefaites.
Mais quels sont les risques exactement ?
Le risque le plus bénin est que votre auto cesse de rouler. Mais cela peut engendrer des accidents bien plus graves qui vous mettent en danger vous et les autres usagers de la route.
De plus, votre assurance a le droit de se retirer et ne vous couvrira plus. Si cela peut paraître accessoire à côté de votre santé, cela reste un facteur non négociable à prendre en compte.
De plus, si vous constatez que de très nombreuses réparations ont été effectuées dans un court laps de temps, vous pouvez remettre en question la fiabilité de la voiture.
Vous comprendrez que le propriétaire d’un tel véhicule soit plus qu’ouvert à la négociation et qu’il acceptera sans aucun soucis le prix que vous proposez, si bas soit-il.
Pour éviter ce genre de problème, n’hésitez pas à vous faire accompagner par un professionnel qui fera un contrôle approfondi de la voiture.

Voici donc les cinq arnaques les plus courantes malheureusement. Un prix trop faible ou une négociation qui semble trop facile peuvent dissimuler des soucis plus importants. Attention aux vices cachés ! Vérifiez l’état de votre futur véhicule grâce au carnet d’entretien et à son historique.
N’acceptez pas jamais de faire un virement avant d’avoir la certitude que la voiture existe, et utilisez un moyen de paiement avec une garantie.
Grâce à ces conseils, vous pourrez débusquer facilement les coups fourrés et ainsi mettre court à une négociation avec un arnaqueur.

Les services CapCar CapCar est un intermédiaire qui met en relations des vendeurs et des acheteurs. CapCar fait vérifier par ses mécaniciens les voitures de son catalogue sur plus de 200 points. Ainsi les risques de défaillances sont minimimes. De plus, une garantie de 6 mois vous est offerte. CapCar vous accompagne dans la négociation de votre véhicule pour une transaction en toute sécurité.