Vendre ma voiture lorsque le contrôle technique indique une contre-visite – CapCar
CapCar.fr
l'intermédiaire de confiance entre particuliers n°1 de la voiture d'occasion
Retour à l'accueil
Derniers articles publiés :

Sur quel site vendre ma voiture ?

Tout savoir sur la DIAC

Bien mener une négociation en tant que vendeur

Vendez votre voiture
au meilleur prix ✌️

Vendre ma voiture lorsque le contrôle technique indique une contre-visite

Publié le 07.06.2018 - Mis à jour le 01.12.2020



Quand on souhaite vendre une voiture d’occasion, il arrive parfois que l’auto rencontre un souci en passant le contrôle technique et que celui-ci nous contraigne à une contre-visite ! Mais peut-on tout de même vendre sa voiture dans ces conditions ?

Quand faire son contrôle technique ?

Ma voiture doit passer une contre-visite, puis-je la vendre ?

Voici une situation banale qui pourrait arriver à chacun : vous mettez votre voiture en vente, vous trouvez un acheteur, et une fois mis d’accord pour la vente, vous passez le contrôle technique. Mais là, c’est le drame ! L’auto ressort avec une contre-visite. Vous qui étiez prêts à vendre, vous voilà désemparés. Que faire dans cette situation ?

Lorsqu’une voiture doit passer une contre-visite, elle peut tout de même être vendue dans le délai imparti pour effectuer la contre-visite, c’est-à-dire deux mois. Si votre acheteur ne se rétracte pas et qu’il est prêt à réaliser la réparation ou le changement de pièce et de repasser lui-même la contre-visite, vous pouvez donc lui proposer de vendre quand même. Ce contrôle technique avec contre-visite reste valable pour l’acheteur. L’acheteur a besoin d’un contrôle technique valide pour faire sa demande de carte grise et dans ce cas précis, il est valide mais indique la nécessité de passer à nouveau la visite pour confirmer que la modification a été apportée.

Vendre avec une contre visite c'est possible

La validité d’un contrôle technique avec une défaillance majeure est donc toute relative puisque le délai pour effectuer la réparation et représenter la voiture est court et la présentation de la voiture pour la contre-visite est obligatoire.

Pour votre vente, vous avez donc deux solutions :

1er cas : je vends quand même

Dans ce cas là, l’acheteur voudra très certainement revoir le prix à la baisse. Bien qu’un peu échaudé, il souhaitera peut être tout de même acheter l’auto et profiter d’une baisse de prix pour effectuer la réparation à moindre coût et ramener la voiture faire la contre-visite du CT. Ne vous attendez certainement pas à vendre une voiture avec une contre-visite au même prix que si elle l’avait passé sans défaut !

Si vous vendez, donnez à l’acheteur le procès-verbal du centre de contrôle technique afin qu’il puisse attester qu’il a été effectué, même s’il ne remplit pas l’ensemble des conditions nécessaires à la bonne circulation de l’auto sur la voie publique.

2nd cas : j’effectue des réparations et je passe la contre-visite avant de vendre

Même si vous le pouvez, les cas où vous vendrez une voiture en bon état avec une contre-visite seront rares. Dans ce cas-là, de nombreux acheteurs se désisteront ou vous demanderons d’effectuer la réparation correspondante avant de leur vendre l’auto.

La réponse à cette question est donc oui, il est tout à fait possible de vendre sa voiture avec une contre-visite, mais il faut que la vente soit effectuée dans ce délai imparti de deux mois après la visite initiale, car si la vente s’effectue après les deux mois elle n’est plus valide et l’acheteur peut se retourner contre le vendeur en cas de litige.

Par ailleurs, si vous dépassez les deux mois de la contre-visite, vous serez dans l’illégalité si vous continuez à utiliser votre voiture.

Le nouveau contrôle technique apparu en 2018 modifie-t-il quelque chose pour vendre avec une contre-visite ?

Ici, la réponse est oui, dans certains cas, et non dans d’autres ! Pour illustrer ces changements, voici des informations ainsi que deux cas pour mieux comprendre :

L’ancien contrôle technique ne se focalisait que sur deux choses :

  • les défaillances mineures : on conseillait en préventif sur les points qui pourraient poser problème dans le futur (par exemple, des plaquettes usées ou un petit jeu dans un mécanisme de direction).
  • les défaillances majeures : la détection d’une défaillance majeure entrainait la nécessité de remédier au problème (par exemple un jeu important dans la direction, des phares opacifiés) et de représenter le véhicule pour une contre-visite dans un délai de deux mois.

Aujourd’hui, la défaillance majeure existe toujours, et elle laisse toujours la possibilité de vendre sa voiture dans le délai de deux mois. Mais aujourd’hui une troisième catégorie est apparue :

  • les défaillances critiques : cette catégorie est apparue et elle ne permet plus de rouler après le jour de la visite ! Cela veut dire qu’on doit directement aller au garage après avoir fait le contrôle car l’état de la voiture ne permet absolument pas une conduite sécuritaire et écologique.

Quel est l’impact sur une vente de voiture si l’on a une contre-visite ?

Dans le cas où l’on vend une voiture en état correct ou bon mais sur lequel est décelé un problème, pas de changement fondamental : si la défaillance est majeure, on pourra vendre sans modification, bien que le nouveau propriétaire doive faire lui-même la réparation. Si la défaillance est critique, on pourra vendre uniquement si l’on réalise la réparation !

Cependant dans le cas d’une voiture en mauvais état, ou aussi des « voitures pour pièces« , des voitures non roulantes ou autres voitures en attente de restauration (voiture de collection), la tâche risque d’être plus compliquée. Les risques de défaillances majeures et surtout critiques sont importants, ce qui peut tout simplement vous bloquer la vente sauf si vous consentez à réaliser des travaux importants, chez un garagiste la plupart du temps. Autrement, la voiture ne pourra être vendue qu’à un professionnel agréé en prenant note de son état.

Soyez donc vigilants à l’état de votre voiture avant de la vendre et si elle est vieille et usée, tâchez qu’elle puisse au moins être vendue avec seulement des défaillances majeures au maximum !

Je peux aussi vendre ma voiture à un professionnel, ou avec l’aide d’un professionnel

Vendre sa voiture à un professionnel de l’automobile est possible lorsque l’on est sous le coup d’une contre-visite. Les professionnels ont la possibilité de racheter les voitures qui ont un défaut de CT, afin de faire les travaux nécessaires à sa validation avant de revendre la voiture. Si vous vous retrouvez dans une situation vous obligeant à vendre la voiture dans ces conditions, vous aurez au moins la possibilité de le faire.

En revanche, comprenez que dans cette situation, les professionnels qui vous proposerons une reprise ou un rachat du véhicule malgré ses défauts ne vous ferons que des offres de reprise très basses, beaucoup plus basses que pour un rachat classique d’un véhicule qui a son contrôle technique valide. Attendez-vous donc à y perdre au change dans le cas ou vous vendriez avec une contre-visite sur le procès verbal de contrôle technique !

Si vous souhaitez récupérer le maximum de la valeur de votre voiture, nous vous conseillons vivement de procéder aux réparations préconisées par le centre de contrôle technique si votre voiture est sous le coup d’une contre-visite. Cela vous permettra de mieux la vendre, plus rapidement et d’éviter tous les risques d’attaque d’un acheteur mécontent, notamment pour vice caché par la suite.

Si votre voiture à jusqu’à 10 ans et moins de 120 000 km (±10%), chez CapCar nous nous occupons de toute la vente de votre voiture pour vous. CapCar vend votre voiture au meilleur prix du marché, dans les meilleurs délais et avec des garanties rassurantes, sans risques d’arnaque. Si vous souhaitez obtenir une estimation gratuite de votre voiture, n’hésitez plus et cliquez sur le bouton ci-dessous ! Après avoir vendu votre véhicule, sollicitez nos services pour trouver votre nouvelle voiture d’occasion.

CapCar.fr,
l'intermédiaire de confiance entre particuliers n°1 de la voiture d'occasion