Publié le

Sur un véhicule, la fonction première du pare-chocs est d’assurer la protection de la carrosserie. Ainsi, lorsque l’on se gare, les petits coups contre d’autres objets ou véhicules sont sans conséquences. Néanmoins, aujourd’hui, le pare chocs a d’autres fonctions.

A quoi sert un pare-chocs ?

Le pare-chocs comprend des amortisseurs et absorbeurs de chocs qui servent principalement à protéger les piétons, notamment lors d’une collision. La zone de déformation est conçue pour que les personnes heurtées ne soient pas blessées par le véhicule et que l’impact soit réduit. Les directives et règlements récents prescrivent une zone frontale du véhicule entièrement déformable. Cela concerne également les phares et la calandre. En outre, les pare-chocs permettent d’absorber en partie l’onde de choc lors d’un accident, et d’atténuer les dommages éventuels pouvant être causés sur le moteur et l’habitacle.

Les pare-chocs sont aussi un élément contribuant à l’esthétique du véhicule. Les véhicules plus anciens avaient un pare-chocs fait de plastique ou de métal. En général, il était dangereux pour les piétons. Les chocs étaient bien amortis lors d’un stationnement, lorsque le pare-chocs rencontrait un autre pare-chocs, mais il y avait le risque de blesser sérieusement les piétons en cas d’accident.

Les pare-chocs modernes sont mieux intégrés car ils sont pris plus sérieusement en compte lors de la conception de la voiture par le constructeur automobile. Ainsi, le pare-chocs peut contribuer à mettre en avant le design d’un véhicule qu’il soit sportif, sobre, ou élégant. Cet élément permet aussi à la marque d’affirmer son image en coordination avec la calandre et les phares. Certains pare chocs ayant une forme spécifique peuvent assurer la résistance nécessaire au niveau de l’essieu avant.

Un autre aspect des pare-chocs modernes est leur degré d’efficacité. Grâce à leur forme particulière, l’air est correctement évacué afin de diminuer la résistance de l’air et contribue à réduire la consommation de carburant de votre auto d’occasion. Les pare-chocs actuels jouent donc un rôle plus important. Ils sont devenus très sûrs et visent avant tout à protéger les piétons et les cyclistes en cas d’accident.

La réglementation au niveau des pare-chocs de voiture

La réglementation n’a pas prévu de mentions spécifiques concernant le pare-chocs. Cependant, elle le mentionne dans certains articles du Code de la route :

  • L’article R321-24 précise que tous les équipements composant le véhicule sont soumis à homologation et que toute modification, même initiée par le fabricant, est sujet à une nouvelle homologation.

Cela signifie que supprimer le pare-chocs ou ajouter des éléments supplémentaires tels que des attelages ou un pare buffles non homologués rend le véhicule non-conforme à la réglementation pour la circulation et la vente de voiture d’occasion.

  • L’article R321-25 indique que tout dispositif déjà homologué pouvant présenter des dangers pour la sécurité routière, la santé publique ainsi que la protection de l’environnement doivent être rappelés par le constructeur auto pour modification.

Cet article implique pour la définition du pare-chocs, un cahier des charges prenant en compte la notion d’élément de sécurité.

L’entretien des pare-chocs

Les pare-chocs modernes, intégrés et souvent peints sont sujets à rayures ou arrachement de la matière plastique.

Pour ces petites réparations, il y a des solutions :

  • L’utilisation de kits que l’on trouve dans les magasins de bricolage pour un prix relativement raisonnable (20€ en moyenne), composés de résine et fibre de verre, accompagnées d’un durcisseur chimique.
  • L’utilisation d’échantillons de la couleur constructeur applicable au pinceau ou au crayon en vente dans le réseau constructeur pour un prix oscillant entre 20 et 40€ le pot, pouvant servir pour les petits travaux de peinture.

Dès que les dommages avec un véhicule comme tel seront plus importants, il sera donc nécessaire de remplacer le pare-chocs.
En ce qui concerne la dépose-pose, elle est relativement simple et rapide, à condition d’identifier tous les points de fixation (se munir d’une revue technique du modèle). Si vous vendez votre voiture d’occasion, réparer son pare-chocs fait partie des points à réparer avant de vendre sa voiture.

Les pare-chocs constituent un point de contrôle lors du contrôle technique, c’est pourquoi il est nécessaire de réparer tout angle saillant du pare-chocs endommagé ou tôle froissée.

Combien coûte un pare-chocs ?

Les pare-chocs peuvent être achetés chez divers fournisseurs, à savoir :

  • Les réseaux constructeurs : Ils sont les premiers fournisseurs de pare-chocs : en général, les prix oscillent entre 400 et 1 000 €. Leur avantage est la fourniture de pièce d’origine, qui répond aux critères d’homologation CEE – R42.
  • Les sociétés de vente de pièces automobiles : Longtemps, les constructeurs ont eu le monopole sur les ventes de pièces auto neuves de carrosserie. Le communiqué de l’Autorité de la Concurrence du 11 avril 2012 a mis fin à cela, malgré un recours des intéressés, qui a été rejeté.
    Ainsi, cela a permis aux équipementiers de vendre des boucliers toutes marques certifiées NF et CEE, et ce à des tarifs entre 20 et 40 % inférieurs au prix d’origine.
  • Les achats en ligne : Il existe de nombreux sites Internet proposant des pare chocs à prix cassés, soit 70 à 80 % inférieur à l’origine. Il est important de rester prudent en ce qui concerne les achats en ligne pour ne pas tomber sur une tromperie, car beaucoup étant des copies, non homologuées et parfois même dangereuses, pouvant engager votre responsabilité en cas d’accident corporel.

Vendez votre voiturefacilement 👌

F
Votre conseillĂšre

Si vous n’avez pas votre numĂ©ro de plaque en tĂȘte ou si votre plaque n’est pas au format AA-123-AA, .