Acheter une voiture d’occasion en Allemagne – CapCar
CapCar.fr
l'intermédiaire de confiance entre particuliers n°1 de la voiture d'occasion
Retour à l'accueil
Derniers articles publiés :

Durée du contrôle technique

Courroie d’accessoire : comment vérifier son état avant de vendre son auto ?

Moteur voiture : quel impact sur le prix de vente de votre véhicule ?

Vendez votre voiture
au meilleur prix ✌️

Acheter une voiture d’occasion en Allemagne

Publié le 07.03.2017 - Mis à jour le 15.10.2020



Eldorado de l’automobile, la tentation de traverser la frontière vers l’Allemagne pour y acheter une voiture d’occasion est grande. Mais est-ce vraiment la bonne affaire qui vous attend là-bas ? CapCar vous livre les avantages et inconvénients de cette pratique.

Vous envisagez l’achat d’une voiture en Europe ? Retrouvez nos articles sur le même sujet : acheter une voiture d’occasion en Belgique, en Italie, en Espagne, au Portugal, en Suisse, au Royaume-Uni

Pourquoi aller en Allemagne pour une voiture d’occasion ?

Tout d’abord, pour bénéficier de prix plus avantageux. Le marché des voitures d’occasion est très fourni en Allemagne, les prix des véhicules neufs sont inférieurs et cela se traduit sur le marché de l’occasion avec des prix de vente inférieurs de 15% en moyenne à ceux du marché français. On observe particulièrement ce phénomène pour des modèles allemands populaires en France : BMW, Audi, Mercedes ou encore Porsche en tête.

Ensuite, le marché présente des autos de marques allemandes en très bon état : les allemands ont la réputation méritée d’être très soigneux avec leurs véhicules.

Le fait que le marché d’occasion soit particulièrement développé de l’autre côté du Rhin offre par ailleurs la possibilité de trouver des voitures parfois rares en France, notamment des coupés, berlines ou SUV essence, peu vendus en neuf dans notre pays. Par exemple : BMW Série 5, Série 6, X6, versions M; Audi A5, A6, Q7, Gamme Audi Sport RS; Mercedes Classe C, CLS, versions AMG, …

Conducteur de voiture allemande

Bien acheter pour faire une bonne affaire

Si vous souhaiter acheter une voiture en Allemagne, vous risquez de vous retrouver devant un choix pléthorique. Notre conseil, regardez bien les modèles qui vous plaisent, fixez vous un budget, un kilométrage, une motorisation ou des options qui vous intéressent, et épluchez les annonces. Privilégiez des voitures qui ne sont pas à l’autre bout de l’Allemagne : cela peut vite faire loin et vos interlocuteurs pourraient être moins à l’aise avec la vente d’une voiture vers la France.

habitacle d'une BMW

Si vous trouvez des voitures allemandes qui vous plaisent, portez attention à leur finition et à leur équipement. Il existe parfois plus de finitions disponible en Allemagne qu’en France pour un même modèle, elles peuvent donc être moins bien équipées que des voitures équivalentes en France, expliquant aussi le prix plus faible (par exemple, certaines Audi en finition S-Line qui ne disposaient pas des commandes au volant ou du GPS en Allemagne, mais qui sont fournis de série en France).

De plus, les goûts et les besoins des allemands peuvent différer des nôtres (par exemple, les voitures allemandes ont très souvent les sièges chauffants, ou la climatisation manuelle, ce qui est rarement un plus en France).

Le conseil de CapCar Portez votre choix sur une voiture bien équipée et à l'historique limpide, pour éviter toute difficulté de revente ! Une voiture à l'historique clair se vend généralement beaucoup plus vite et met en confiance les acheteurs.

Enfin, privilégiez le haut de gamme (BMW, Audi, Mercedes, Porsche) car leur achat sera plus rentable en regard aux différents frais liés à l’achat d’une voiture à l’étranger. Voyez donc à éliminer les voitures courantes (type Volkswagen ou Opel sauf modèles haut de gamme comme le VW Touareg).

Dernier point très important, faites attention à la rentabilité finale de votre projet d’achat, car acheter un véhicule d’occasion à l’étranger n’est pas toujours rentable. En englobant tous les frais, pour que la transaction soit avantageuse, comptez une différence d’au moins 2000 euros avec une voiture achetée en France.

N’oubliez pas que lorsque vous importez une voiture d’occasion récente, si elle entre sur le territoire français pour la première fois, vous devez vous acquitter de la taxe carbone correspondant aux rejets de CO2 de votre voiture. C’est d’autant plus contraignant que l’intérêt financier est plus conséquent sur des grosses cylindrées en Allemagne, il faut donc être certain de pouvoir réaliser un bénéfice substantiel face à un achat en France.
Dans cette thématique, si vous ne voulez pas aller jusqu’en Allemagne, trouvez votre Audi A1 d’occasion sur Capcar.

Restez prudents avant d’acheter, les dangers sont nombreux

Tout d’abord, la barrière de la langue est importante, surtout si vous achetez une voiture à un particulier. Si vous ne maitrisez pas l’allemand ou l’anglais, il va être compliqué d’effectuer une transaction en sécurité sans l’aide d’une tierce personne. Il convient donc d’être extrêmement vigilant, car une erreur de compréhension est vite arrivée.

Si vous choisissez de réaliser la transaction avec un concessionnaire, nous vous conseillons d’en choisir un situé près de la frontière, car il devrait être plus habitué à traiter avec des étrangers. N’hésitez pas à vous faire accompagner d’un expert ou d’une personne germanophone pour vous épauler. Les allemands parlent également majoritairement l’anglais, ce peut donc aussi être un moyen de communiquer, mais il vous faudra des bases solides pour une transaction en toute quiétude.

Rappelez-vous que rester méfiant est primordial car les escroqueries sont omniprésentes. Les vendeurs allemands de voitures d’occasion ont tendance à trafiquer certains éléments des voitures, tel le compteur kilométrique de manière courante afin de faire grimper les prix. Ceci est une arnaque classique, et on estime qu’elle concerne une voiture sur trois en Allemagne.

Il suffit en effet de se procurer un simple boitier pour changer le kilométrage,  boitier qu’il est autorisé de posséder en Allemagne, mais non d’utiliser…! La loi allemande n’est pas très regardante sur ces pratiques-là.

Compteur et compte tours Mercedes

Il est donc essentiel d’exiger une vérification du kilométrage au moment de l’achat de la voiture en faisant une expertise, qui a cependant un certain coût (60-70€). Vérifiez en addition l’historique de la voiture, ses factures d’entretien et son carnet d’entretien afin d’assurer l’achat.

Les démarches administratives à respecter pour acheter

Pour récupérer votre voiture en Allemagne et pouvoir en profiter sans problèmes en France, il y a quelques étapes simples à respecter afin d’être en règles lors de l’achat :

  • Il faut déclarer l’achat de votre véhicule dans un délai de 15 jours au centre des impôts dont vous dépendez, en vous munissant de votre certificat d’immatriculation (carte grise), du contrat de vente (facture d’achat ou certificat de cession), de votre carte d’identité et d’un justificatif de domicile. Cette étape vous permet de vous procurer un quitus fiscal, qui permet de montrer que vous êtes en règle au niveau des taxes et afin de ne pas avoir à payer de TVA sur l’auto.
  • Pour les voitures de plus de 4 ans, un contrôle technique français est obligatoire, même si lors de l’achat de votre véhicule un CT a été réalisé en Allemagne.
  • Se procurer une carte grise française à la préfecture, maximum un mois après la date d’achat de la voiture. Vous pourrez avoir accès aux informations nécessaires sur le site de l’ANTS (Agence Nationale des Titres Sécurisés).

Concernant la plaque d’immatriculation, dans la plupart des cas, elles auront été retirées du véhicule. Vous avez alors deux possibilités :

  • Soit vous vous procurez une plaque d’immatriculation temporaire allemande (Kurzkennzeichen, coût d’environ 35€), puis une plaque temporaire française (WW, coût de 30€).
Plaque temporaire allemande
  • Soit vous obtenez une plaque allemande destinée à l’exportation (Ausfuhrkennzeichen, coût de 80€) ; c’est généralement la solution la plus aisée.
plaque destinée à l'exportation

Ainsi, l’achat d’une voiture en Allemagne peut être avantageux, mais comporte tout de même certains risques. Etudiez précisément le marché français au préalable, car vous pourrez aussi trouver de bons véhicules sans franchir la frontière. Pensez par exemple à consulter nos voitures en vente sur CapCar.fr ! Enfin, il faut savoir qu’une voiture importée d’Allemagne se revendra moins cher en France que si elle était d’origine française – pensez donc à inclure cela dans votre calcul si vous comptez la revendre plus tard !