Publié le

Voiture HS, trop vieille, en mauvaise état de marche, accidentée, roulante ou non, vous souhaitez vous en débarrasser. En France, il existe des régulations concernant la gestion et surtout la vente de ces voitures. Quelles options existent selon les différents cas ?

Dans quels cas mettre sa voiture à la casse ?

Dans le cas d’un véhicule non-roulant 

Votre voiture peut ne plus rouler à cause de différents soucis :

  • à la suite d’un gros accident,
  • pour des raisons mécaniques, comme certaines pièces importantes hors service (un joint de culasse endommagé, un moteur cassé, une pompe d’injection défectueuse, etc.)
  • d’une panne irréparable affectant des pièces d’usure ou de structure
  • par vieillesse, si elle n’est plus réparable pour des raisons variées, souvent économiques

De manière générale, dès qu’une voiture ne passe plus le contrôle technique, elle est considérée comme un véhicule non-roulant.

Dans le cas où votre voiture ne roule plus, la seule solution légale est d’envoyer sa voiture à la casse. Depuis 2009, il est interdit d’acheter ou de vendre un véhicule non-roulant. Il était auparavant possible de passer le contrôle technique avec la mention « véhicule non-roulant » apparaissant mais cela ne l’est plus. Il est donc interdit de la vendre de quelque manière que ce soit, même pour pièces, et même si c’est une épave. La voiture doit être amenée dans une casse agréée avec toutes ses pièces afin d’être reprise.

Il existe également des épavistes chargés d’enlèvement d’épave gratuit, afin que votre voiture soit remorquée et emmené à la casse. De là, elle sera soit livrée à un démolisseur spécialisé dans la destruction de véhicules, soit à un ferrailleur qui récupèrera les pièces détachées d’occasion de votre véhicule.

2. Lorsque l’on est éligible à la prime à la casse 

Même si votre voiture n’est pas un véhicule non-roulant, il peut être économiquement intéressant de mettre votre voiture à la casse si vous êtes éligible à la prime à la casse. En effet, vous ne récupérerez jamais un montant équivalent ou supérieur à celui de la prime à la conversion en vendant votre voiture si elle est en mauvais état. Le concept est simple, il s’agit de mettre votre vieille voiture polluante à la casse en rachetant un véhicule, neuf ou d’occasion (réforme de 2018 reconduite en 2019), plus propre.

Il peut s’agir d’une bonne solution si vous comptez acheter une nouvelle voiture. En effet, la reprise de votre véhicule est déterminée par une offre de reprise, avec un prix de reprise. C’est donc un rachat de voiture d’occasion cash, qui ne nécessite pas de fournir toutes les  formalités administratives. Pour savoir si vous êtes éligible à cette prime, consultez notre article sur les conditions de la prime à la conversion en 2019 et trouvez votre nouvelle voiture d’occasion.

Comment mettre sa voiture à la casse ?

Si vous pensez que mettre votre voiture à la casse auto est la solution la plus adéquate, voici la marche à suivre. La chose la plus importante est de se tourner vers un centre VHU (Véhicules Hors d’Usage) agréé, dont la liste est disponible en préfecture. Les casses non-agréées sont à éviter car en cas de problème vous serez le seul responsable. Les documents à fournir à la casse pour une destruction en règle sont :

  • La carte grise du véhicule barrée de la mention « vendue le … pour destruction » ou « cédée le … pour destruction » signé par les titulaires de la carte grise,
  • Le certificat de non-gage (ou certificat de situation administrative) délivré il y a moins de 15 jours,
  • Le formulaire cerfa n°15776*01 rempli, il s’agit du certificat de cession du véhicule qui doit aussi indiquer les coordonnées du centre VHU dans lequel votre voiture sera détruite.

Dans le cas où vous n’avez plus la carte grise de votre voiture il faudra obligatoirement la faire refaire à l’exception des voitures de plus de 30 ans pour lesquelles un document prouvant la propriété du véhicule est nécessaire. Une autre exception existe pour les véhicules dits Véhicule Endommagé (VE) ou Véhicule Gravement Endommagé (VGE) dont la carte grise a été retirée. Dans le cas présent, pour envoyer votre voiture à la casse, il vous suffira de fournir le certificat de retrait de circulation à la place de la carte grise.

Vous ne gagnerez pas d’argent en mettant votre voiture à la casse (à l’exception de la prime à la casse). De plus, pour les véhicules non-roulants (ou que vous ne souhaitez pas transporter à la casse vous-même) l’enlèvement est payant et vous coûtera 50€.

Quelles sont les alternatives à la casse ?

La casse peut être une solution intéressante mais cela n’est pas toujours le cas surtout d’un point de vue économique lorsque vous n’êtes pas éligibles à la prime à la casse ou que vous ne souhaitez pas racheter de voiture par la suite. D’autres options sont plus intéressantes de ce point de vue là.

1. Vendre sa voiture à un particulier

Dans le cas d’une voiture roulante, il est totalement possible, même si la voiture est très vieille, d’organiser une vente avec un particulier. Cela vous permettra de récupérer un peu d’argent.

2. Vendre sa voiture pour pièces

Lorsque la voiture est vraiment très vielle mais toujours en état de rouler et que vous souhaitez récupérer quelques centaines d’euros vous pouvez décider de la vendre pour pièces détachées. Pour cela, adressez vous à un particulier ou à des professionnels qui reprendront entièrement votre voiture afin d’en utiliser les pièces. Le prix que vous pouvez en tirer n’est jamais très élevé mais cela reste une compensation que vous n’obtenez pas en vous dirigeant dans un centre VHU.


. Faire appel à un professionnel de la reprise

Une autre option est de faire appel directement à un professionnel. De nombreux professionnels font des reprises automobiles qui vous permettent de racheter une voiture directement avec une remise. Cette option est pratique quand vous désirez acheter une voiture par la suite mais n’est pas la plus intéressante économiquement car vous paierez souvent votre nouvelle voiture au prix catalogue sans négociation possible (voir notre article sur les reprises automobiles). De plus, les professionnels ne prendront pas une voiture en mauvais état ou en panne.

4. Vendre grâce à un intermédiaire de confiance comme CapCar

Des acteurs de l’automobile d’occasion comme CapCar permettent aussi la vente de votre voiture en toute tranquillité. Chez CapCar, nous nous occupons de la vente de toutes les voitures de moins de 10 ans et 120 000 km. Passer par CapCar, c’est s’assurer de vendre sa voiture plus rapidement, simplement et efficacement. Nous prenons en charge l’intégralité de la vente de votre voiture, de l’inspection par un de nos mécaniciens jusqu’à la vente, en sécurisant la recherche de l’acheteur et le paiement. Si votre voiture est plus âgée ou que vous avez parcouru plus de kilomètres, vous pouvez tout de même nous contacter ou faire une demande de cotation gratuite, nous vous proposerons la solution la plus adaptée à votre cas !
Vous venez de vendre votre véhicule à la casse? Trouvez votre prochaine voiture d’occasion avec Capcar.