Publié le

Félicitations ! Vous avez sans doute nul avoir obtenu votre permis de conduire et vous voyez déjà seul en toute liberté. Lorsque vient ce moment de rouler seul, la peur pourrait cependant vous envahir, et votre sérénité s'envoler avec. Conduire seul demande de la préparation mais surtout, repos sur la confiance en soi. Nous vous faisons part de nos conseils pour bien vous préparer à affronter les routes, seul.


Qu’est-ce que la peur de conduire ?

Conduire une voiture est, pour certains, un acte naturel et une activité au quotidien. Mais, pour d'autres, la conduite est une véritable épreuve. C'est d'ailleurs une phobie qui a été développée chez certaines personnes : la peur de conduire. Elle peut être ressentie autant chez les jeunes conducteurs que chez les conducteurs confirmés. Appelée également amaxophobie, la peur de conduire un véhicule se manifeste dans différents types de situations de malaise pour le conducteur comme par exemple, l'appréhension d'effectuer un long trajet, une prise de panique en circulation ou encore le fait d'être paniqué à l'idée de  repasser l'examen du permis de conduire après avoir échoué de nombreuses fois. Les raisons sont nombreuses et propres à chaque conducteur :

  • La peur de conduire seul
  • La peur de l'autoroute et de la vitesse
  • La peur d'une circulation dense
  • La peur d'être jugé, vu, brusqué
  • Le manque de confiance en soi

Les premiers trajets seul

Après l'obtention de votre permis de conduire, vous ne savez normalement pas ce qu'est la conduite seule. Vous devez tranquillement apprivoiser le véhicule que vous allez conduire dans les prochains mois et faites vos premiers trajets en compagnie d'un membre de votre famille ou d'un ami. Cependant, il est temps de se retrouver seul dans votre voiture. Pourquoi ? Car être seul à conduire vous permettra de compter uniquement sur vous. Cela vous permettra clairement de progresser et d'acquérir tous les réflexes nécessaires à une pratique de la conduite en toute sécurité. Nous le savons, prenons le seul volant pour la première fois n'est pas obligé ce qui nous met le plus à l'aise, mais généralement, on finit par s'y habituer et même finalement à apprécier la situation.

Vous n'êtes pas obligés de faire vos premiers trajets seuls sur l'autoroute. Certains vont trouver, au contraire, l'exercice simple et le moins stressant que de circulaire sur les nationales, les départementales ou en centre-ville. À vous de déterminer ou vous vous proposez le/la plus à l'aise pour commencer à conduire seul(e). Allez à votre rythme et surtout n'ayez pas peur, si vous avez réussi l'examen de conduite, c'est que vous êtes prêt !

Ce que vous risquez de rencontrer

Des personnes impatientes

Malheureusement, en circulation, nous sommes tous parfois confrontés à des conducteurs moins patients que d’autres. En tant que jeune conducteur, vous êtes en effet facilement reconnaissable avec votre A apposé à l’arrière de votre véhicule. Ne paniquez pas à cause de ce genre de comportement. Il vaut mieux faire les choses correctement et calmement que de se laisser mettre en situation de stress par des conducteurs très peu compréhensifs. Il faut noter que ces personnes sont en minorité et que la plupart sont courtoises et comprendront vos erreurs.

Des klaxons

Certains conducteurs sont adeptes du klaxon mais sachez qu'il est interdit de klaxonner en plein centre-ville afin de respecter la tranquillité des riverains. Il est seulement autorisé en cas de danger immédiat. Si vous pensez qu'un coup de klaxon vous est destiné, ne stressez pas. Si vous ne voyez aucun danger dans votre périmètre de circulation alors vous n'avez à priori aucune raison de paniquer. Il s'agit juste d'un conducteur impatient et qui exécute, enfreint la règle.

Caler au démarrage

C'est l'angoisse d'un bon nombre de jeunes permis, mais sachez que c'est tout à fait normal de caler lors de ses premiers trajets seul (ou accompagné). Vous avez eu l'habitude lors de votre apprentissage de conduire un type de véhicule , alors conduire un autre véhicule bouscule vos habitudes et c'est aussi parfois pour cela que vous risquez de caler régulièrement. Cependant, sachez que quelques jours, voir des semaines suffisent pour s'approuver à son nouveau véhicule après l'école de conduite. Vous pourrez noter qu'il arrivera encore à des conducteurs confirmés de caler, alors no stress !

Unstationnement difficile

Se garer, voilà une difficulté que rencontrent les jeunes permis durant leur premier trajet seul ! il est vrai que les leçons de conduite se basent en priorité sur la manipulation de la boite de vitesse et sur votre capacité à anticiper les dangers éventuels que vous pouvez rencontrer durant la circulation. Si les manœuvres pour se garer pendant votre apprentissage étaient pour vous, un exercice compliqué, nous vous conseillons lors de vos premiers trajets en solo, d'adopter la technique de l'apprenti conducteur : se garer là où c'est le moins compliqué, quittez à marcher un peu plus ou alors, privilégiez les parkings. Cependant, ces derniers sont souvent payants, alors il faudra prévoir un petit budget ou quelques séances d'entraînement si vous avez besoin de votre véhicule régulièrement.

La circulation de nuit

Comme pour garer sa voiture, circuler de nuit ne peut poser aucun problème à un conducteur comme cela peut en effrayer un autre. Il est vrai que la nuit, la visibilité est plus faible et le danger est donc plus important. Même si la circulation est moins dense la nuit, sachez que la moitié des accidents mortels surviennent la nuit. Votre façon de conduire sera la même mais il faudra que vous soyez vigilants et attentifs à ce qu’il se passe autour de vous et bien sûr, il faudra s’adapter. Vous verrez que tout ira comme sur des roulettes !

Nos conseils pour bien se préparer à conduire seul

Se détendre

Le premier conseil que nous pouvons vous donner, c'est de vous détendre. Faites-en sorte de vous mettre dans les meilleures conditions possibles pour vous sentir à l'aise durant votre trajet. Ecoutez la radio ou mettez votre playlist préférée, à vous de choisir la meilleure méthode pour vous sentir bien dans votre véhicule. N'oubliez pas dans un premier temps de régler votre siège pour vous installer confortablement. L'assise est très importante durant la conduite.

Se rassurer

Se rassurer est une étape importante pour bien se préparer à conduire seul. Soyez indulgents avec vous-même et ne vous fixez pas d'objectifs trop difficiles à atteindre dès le début comme par exemple, empruntez un chemin long que vous ne connaissez pas du tout. Le but est de commencer à conduire seul sur des trajets qu'idéalement, vous connaissez déjà. Vous verrez qu'après, vous allongerez les distances et cela, naturellement.

Se lancer

Si vous appréhendez votre premier trajet seul en voiture, c'est tout à fait normal. Il n'est pas nécessaire de se poser des tas de questions. Cela va donc vous faire douter sur votre capacité à conduire seul. Si vous avez réussi l'examen du code et de la conduite, c'est que l'inspecteur du permis de conduire vous a jugé capable de conduire seul ou accompagné, alors lancez-vous !

Se faire confiance

Le dernier conseil que l'on peut vous donner, c'est de vous faire confiance ! C'est essentiel pour se lancer dans la conduite seule. Vous avez suivi une formation complète, de l'obtention de la partie théorique à l'apprentissage de la conduite jusqu'à réussir l'épreuve du permis de conduire. Il est tout à fait normal que vous retrouviez sur le point de conduire seul pour la première fois. Alors, à vous de jouer et ne soyez pas stressé !