Les précautions à prendre par le vendeur lors de l’essai d’un véhicule | CapCar (ex-Kyump) Les précautions à prendre par le vendeur lors de l’essai d’un véhicule – CapCar (ex-Kyump)
CapCar.fr (ex-Kyump),
l'intermédiaire de confiance entre particuliers n°1 de la voiture d'occasion
Retour à l'accueil
Derniers articles publiés :

Les différents moyens de vendre sa voiture

Pourquoi est-ce moins cher d’acheter un véhicule importé ?

Embrayage, un remplacement indispensable et onéreux

Votre cote auto gratuite en quelques clics :

Les précautions à prendre par le vendeur lors de l’essai d’un véhicule

Publié le 14.09.2018 - Mis à jour le 27.03.2019



La vente de votre véhicule d’occasion implique souvent un essai de la part du ou des acheteur(s) potentiel(s), qui voudront tester votre voiture sur la route, afin d’éviter toutes mauvaises surprises. Toutefois, cette étape de la vente présente certains risques pour le vendeur. Il est important d’anticiper tout type de situation, et, le cas échéant, savoir réagir pour éviter toute complication.

Pendant l'essai d'une voiture à vendre, prenez des précautions

Contactez votre assurance avant les essais

Avant tout essai lors de la vente de votre voiture entre particuliers, il est préférable de contacter votre compagnie assurance afin de faire une mise au point sur la portée de la couverture de votre auto et connaître les indemnisations et franchises applicables en cas du prêt du véhicule, peu importe qu’il s’agisse de voitures anciennes, de voiture de collection, donc le type de voiture n’est pas un frein à l’essai, sauf si la voiture est vendu pour pièces détachées. La majorité des assurances assurent une couverture en cas de prêt occasionnel mais il reste possible que le montant de la franchise soit totalement à votre charge en cas d’accrochage ou d’accident. C’est pourquoi nous vous conseillons de vous renseigner sur des options telles que le rachat de franchises « conducteur » qui vous couvrira vous prêtez occasionnellement votre véhicule à une personne non désignée comme conducteur habituel et ainsi ne pas se faire avoir.

Renseignez-vous sur la prise en charge des vols ! Le marché de l’occasion est bien connu pour être sujet à des vols suite à la rencontre de personnes malveillantes. Il est peut-être en effet préférable d’augmenter votre prime d’assurance pour le temps des essais et avant la vente plutôt que de se faire voler son véhicule, ou de ne pas pouvoir assumer des réparations éventuelles de dernière minute.

Comment aborder l’essai de votre voiture ?

Tout d’abord, il est important d’avoir les bons réflexes pour procéder à l’essai de votre voiture. En effet, tout peut arriver durant l’essai de votre voiture ! Vous ne connaissez que très peu votre acheteur, qui est sûrement le futur propriétaire de votre voiture, ou juste une personne mal intentionnée. Et vous ne connaissez pas non plus sa manière de conduire ni ses « prouesses » passées… Il peut être judicieux d’être accompagné d’une personne de confiance si vous n’êtes pas assez confiants. 

1. Assurez-vous de l’identité de votre acheteur

Avant de confier votre volant à un potentiel acheteur, veillez à prendre quelques précautions quand à l’identité de votre acheteur. Vérifiez l’identité de celui-ci et le fait qu’il soit bien en possession de son permis de conduire. Ne laissez jamais l’acheteur essayer votre véhicule seul, même s’il vous propose de vous confier son permis de conduire, une pièce d’identité ou n’importe quel justificatif d’identité, ou même ses clefs de voiture s’il est venu avec un autre véhicule. Il arrive parfois que ces documents soient falsifiés, même si cela reste assez rare. De même, il est préférable que vous n’ayez pas l’original du certificat d’immatriculation, c’est-à-dire de la carte grise.

2. Gardez les documents d’identité de l’acheteur

Lorsque vous vendez votre voiture, n’hésitez pas à prendre le temps de demander de conserver le permis du potentiel acheteur pendant l’essai. Cela peut paraître, à première vue, comme le signe d’une grande méfiance et pour éviter toute tromperie, mais c’est une étape essentielle lors de l’essai. Dites-vous que le potentiel acheteur comprendra tout à fait votre demande et n’aura aucun mal à vous confier ses papiers s’il est honnête.

3. Ne confiez jamais les clés du véhicule à l’acheteur

Nous vous conseillons de faire l’essai en plein jour et pendant les heures creuses. Dans tous les cas, faites attention aux clés de votre voiture à tout instant. En effet, nombreux ont été les cas de vols lors d’un moment d’inattention de la part du vendeur. Ne les donnez au potentiel nouveau propriétaire que lorsque vous êtes installés à l’intérieur du véhicule afin de ne pas vous faire arnaquer. De même, faites couper le contact et récupérez les avant de descendre de la voiture. Pensez donc également à retirer systématiquement la clé du contact avant de sortir du véhicule.

Comment procéder en cas d’accident ?

Un simple constat est nécessaire en cas d’accident. Pensez à noter correctement l’identité ainsi que les coordonnées de l’essayeur tout en mentionnant dans les remarques que l’accident est survenu pendant un essai pour la cession d’un véhicule.
Si l’acheteur cause un accident, sa responsabilité peut être engagée et votre assureur pourra se retourner contre lui afin d’indemniser les dégâts causés à votre véhicule. Si l’accident cause des dommages corporels, que ce soit à vous ou à des tiers extérieurs, votre assureur pourra être amené à vous interroger sur la responsabilité du conducteur. Néanmoins, sachez que vous risquez dans ce cas de vous voir appliquer un malus d’assurance, prenez le temps de vérifier au préalable votre contrat d’assurance automobile, si vous avez une assurance au tiers ou une assurance tous risques.

Et dans le cas d’un vol?

Même si cela reste rare, il vaut mieux savoir comment le vendeur doit procéder dans une situation pareille. Il est impératif de prévenir les forces de l’ordre le plus rapidement possible et de porter plainte. Le dépôt de plainte doit être fait dans tous les cas, que le vol ait eu lieu avec ou sans violence.

Ensuite, vous disposez de deux jours ouvrés pour déclarer le vol à votre assureur par une lettre recommandée avec accusé de réception ou en main propre contre un reçu afin d’ouvrir le dossier d’assurance à la date la plus proche du sinistre (la date du dossier faisant foi). Pensez également à remettre à votre assurance une copie du récépissé de plainte. Ces démarches sont essentielles afin de ne pas avoir à payer les éventuelles conséquences des actes des voleurs, tant en matière d’infraction (excès de vitesse…) que de risques judiciaires (accident, implication du véhicule dans le cadre d’un braquage…).

Traitez le problème le plus rapidement possible ! Plus vite ces démarches seront faites, moins vous risquez d'être considéré comme responsable de l’infraction. Ainsi, vous n'aurez pas à payer les éventuelles infractions ou tout autre risque judiciaire.

Si le vol a été commis avec violence, la preuve est à la charge du vendeur. Votre assureur procédera à l’indemnisation telle qu’elle est inscrite dans le contrat pour un vol avec violence ou effraction. C’est une démarche relativement simple. Cependant, il sera plus compliqué de prouver à l’assureur qu’il y a eu un acte de violence si le vol a eu lieu après une simple menace (violence verbale ou violence morale). Vous devrez prouver à l’assureur que le vol n’a pas eu lieu à cause de votre négligence. En effet, sans preuve physique d’agression, l’assureur peut décider de réduire, voire d’annuler toute ou une partie de l’indemnisation.

Le Service Kyump Kyump vous permet de vendre votre voiture en toute tranquillité. Le service de Kyump avantageux pour vous est aussi bénéfique pour l'acheteur. En effet, toutes nos voitures sont inspectées par un mécanicien pendant 2h sur 200 points de contrôle qui assiste entièrement le vendeur ou se substitue à lui pour l’essai du véhicule. Nous vérifions l'état général du véhicule et la présence des documents administratifs nécessaires à la vente du véhicule tels que le certificat de non-gage, le certificat de cession, le certificat d'immatriculation (ou carte grise) ainsi que le carnet d'entretien et la validité du contrôle technique. Ce service permet d'attirer de nombreux acheteurs et cela vous permet de vendre votre voiture rapidement. Nous nous occupons de tout !

CapCar.fr (ex-Kyump),
l'intermédiaire de confiance entre particuliers n°1 de la voiture d'occasion