Les principales conséquences du nouveau contrôle technique (2018) – CapCar
CapCar.fr
l'intermédiaire de confiance entre particuliers n°1 de la voiture d'occasion
Retour à l'accueil
Derniers articles publiés :

Durée du contrôle technique

Courroie d’accessoire : comment vérifier son état avant de vendre son auto ?

Moteur voiture : quel impact sur le prix de vente de votre véhicule ?

Vendez votre voiture
au meilleur prix ✌️

Les principales conséquences du nouveau contrôle technique (2018)

Publié le 30.04.2018 - Mis à jour le 08.03.2019



À partir du 20 mai 2018, le contrôle technique se durcit dans le cadre d’une directive européenne* qui prévoit de rendre plus homogène la procédure dans l’Union Européenne. Ce changement qui fait grand bruit, vise avant tout un renforcement de la sécurité routière. Et il a diverses conséquences pour vous en tant qu’automobiliste !

3 personnes discutent et écrivent sur un document

Afin que vous aillez toutes les informations nécessaires avant de vous déplacer dans votre centre de contrôle technique, voici ce que vous devez savoir sur les changements du contrôle technique 2018 et ses conséquences, notamment en terme de prix, si vous achetez ou vendez une voiture d’occasion.

Un contrôle plus long, un contrôle plus cher

Jusqu’à la réforme du contrôle technique auto, ce sont 123 points de contrôle qui étaient vérifiés lors de la visite technique périodique. Il s’agit d’une inspection obligatoire depuis 1992, harmonisée sur toute la France (Ile-de-France, Rhône, Normandie, etc…) et nécessaire pour assurer la conformité de votre voiture et sa capacité à rouler sur le réseau routier français. A partir du 20 Mai 2018, ces points de contrôle sont au nombre de 132.

Cette légère augmentation a pour but de protéger davantage les automobilistes, en contrôlant plus précisément les véhicules, mais certaines conséquences de la nouvelle réforme ne peuvent être ignorées. Avec plus de points de contrôle à effectuer et une nouvelle classification des défauts relevés (cette classification est plus poussée), le temps des inspections va augmenter.

Ainsi, on prévoit un allongement général de la procédure et de façon concomitante, une augmentation des tarifs qui pourraient s’établir en moyenne entre 10% et 20% plus cher que les tarifs actuels. Le délai d’attente pour obtenir un rendez-vous dans un centre risque lui aussi d’être impacté.

Controle niveau avec outil et tablette

Plus de défaillances, plus de contre-visites

Lors d’une visite d’inspection, l’inspecteur vérifie les différentes parties du véhicules, regroupées en 9 catégories. Deux catégories de défauts – aujourd’hui appelés « défaillances » – étaient relevées jusqu’alors pendant l’inspection. Aujourd’hui, les défaillances sont classées selon 3 groupes, le nouveau groupe regroupant les « défaillances critiques » :

  • Les défaillances mineures ne nécessitent pas de contre-visite, uniquement une réparation?à effectuer : elles regroupent les défauts n’impactant pas la sécurité du conducteur ni celle de l’environnement. Par exemple un problème d’affichage du compteur kilométrique, ou si l’inspecteur note une usure des plaquettes de frein ou des pneus n’entrainant pas de nécessité de changement immédiat).
  • Les défaillances majeures regroupent les défauts qui sont susceptibles de compromettre la sécurité du conducteur et des passagers et de nuire à l’environnement, nécessitent une contre-visite dans un délai de 2 mois. Il s’agira par exemple d’une fuite sur les amortisseurs de suspension.
  • Les défaillances critiques quant à elles, si elles sont détectées, obligent l’automobiliste à effectuer les réparations dans les 24h suivant le contrôle technique. Si l’échéance n’est pas respectée, le véhicule devra être immobilisé au risque de recevoir une amende de 135€. Par exemple, un pot d’échappement défectueux mettant en danger la santé des passagers. La contre visite reste de plus obligatoire et payante.

Conséquence de ce contrôle plus sévère ?? Un nombre de contre-visites qui risque de doubler (et donc passer de 20 à 40% environ) du fait de l’introduction de ce nouveau palier de défaillances. Les risques de défaillances sont donc plus importants, avec 606 défaillances répertoriées contre 453 auparavant.

Attention donc si votre voiture est âgée et dans un état moyen, car le nouveau contrôle technique pourrait vous révéler de mauvaises surprises.Faites donc vos propres contrôles et changez les pièces défectueuses ou usées sur votre auto avant de faire votre contrôle technique.

Les contrôleurs deviennent inspecteurs 

La réforme du contrôle technique donne un nouveau statut aux contrôleurs ?: ils deviennent des «?inspecteurs?». Ce changement d’appellation n’est pas sans conséquences?: alors qu’un technicien devait être détenteur d’un CAP, l’inspecteur devra être en possession d’un BAC professionnel.  

Cela devrait vraisemblablement se traduire par une augmentation du salaire lié à la profession (un élément supplémentaire impactant le prix du contrôle technique pour le consommateur) mais aussi par une baisse d’effectif du métier, incompatible avec la hausse du nombre de contre-visites attendue à partir de mai 2018. Des difficultés pour prendre rendez-vous pour une visite sont donc à prévoir.

La visite périodique toujours obligatoire tous les deux ans

La réforme du contrôle technique ne modifie pas les délais et les catégories de véhicules touchés par le contrôle technique obligatoire. Ainsi, les véhicules légers (ou VL, les voitures), sont toujours concernés par la visite périodique tous les deux ans à partir de la quatrième année de mise en circulation. Dans le cas d’un achat ou d’une vente, si la voiture a plus de 4 ans, il faut toujours impérativement :

  • un CT vierge de moins de 6 mois sur la voiture pour acheter ou vendre
  • un CT avec contre-visite pour défaillance majeure de moins de deux mois (car le délai de la contre-visite obligatoire est de deux mois). Dans ce cas précis, il est possible de vendre une voiture avec une contre-visite

Les véhicules de collection y sont aussi confrontés, avec des contrôles qui peuvent légèrement différer. Les poids lourds et les véhicules utilitaires légers sont également toujours concernés, tandis que les deux-roues restent quant à eux toujours exemptés de contrôle technique pour l’heure.

La visite se fait toujours dans un centre agréé (tel qu’Auto Sécurité, Autovision, Dekra). Si vous hésitez sur le centre dans lequel vous rendre, consulter notre article afin de choisir au mieux votre centre de contrôle technique.

Soyez prévoyant et entretenez bien votre auto !

En effet, il ne faut pas l’oublier, mais un véhicule en bon état et bien entretenu n’a que très peu de chances de montrer des soucis lors du contrôle technique. Assurez-vous donc de bien l’entretenir au quotidien ! Le contrôle récurrent de votre auto vous permettra de la préserver au maximum.

Car même si les conséquences du nouveau CT semblent assez contraignantes, rappelez-vous qu’elles ont aussi pour but de renforcer votre sécurité et de protéger plus efficacement l’environnement, en plus d’homogénéiser les contrôles au sein de l’Union Européenne.

lavage voiture avec éponge et gant

Cela permettra aussi de faciliter l’achat et la revente de véhicules d’occasion à l’étranger ou par des étrangers dans l’UE.

Enfin, soyez prévoyants lorsque vous souhaitez effectuer votre contrôle technique. L’annonce de la réforme du CT a provoqué un rush dans les centres de contrôle technique automobile depuis le début de l’année 2018. Les centres sont complets pour plusieurs semaines, soyez donc prudents sur les délais lorsque vous devez effectuer votre visite. Et pensez à vous munir de vos papiers et de votre certificat d’immatriculation (la carte grise) lors de la visite !

De plus, le délai alloué pour une réparation urgente est désormais fixé à 24 heures avec le nouveau CT. Prenez donc des précautions si vous pensez que votre auto peut risquer une contre-visite. Cela vous permettra d’éviter les mauvaises surprises, car vous vous exposerez dans le cas contraire à rouler dans l’illégalité, et donc de n’être plus couvert par votre assurance en cas d’ennui ou de risquer une contravention.

Si vous souhaitez acheter ou vendre une auto en toute sérénité, qui dispose d’un contrôle technique à jour, d’une garantie et qui a bénéficié d’une inspection complète, CapCar est peut être la meilleure solution pour vous. Renseignez-vous sur le processus d’achat et de vente de CapCar et faites estimer gratuitement votre voiture !

*(Directive 2014/45/UE du Parlement européen et du Conseil du 3 Avril 2014 relative au contrôle technique périodique des véhicules à moteur et de leurs remorques)