Publié le

Vous êtes sous un contrat de leasing mais désirez transférer votre contrat ? Sachez que c’est possible ! Principes, avantages et fonctionnement, CapCar vous explique tout ce qu’il faut savoir sur le transfert de leasing. 

Qu’est-ce que le transfert de leasing ?

Suite à la croissance fulgurante du recours au contrat de leasing (+17% en 2018), le transfert de leasing est une pratique qui se développe. Elle permet au détenteur d’un contrat de leasing de se désengager de son contrat en transférant sa location à un repreneur. Ce dernier devient ainsi locataire du véhicule et reprend le contrat de location du véhicule dans les conditions pour lesquelles il avait été signé.

Pourquoi mettre fin à un contrat de leasing ?

Le contrat de leasing est un modèle très peu flexible et il existe peu de clauses qui permettent de rompre ce contrat sans avoir à subir d’important frais de dossier. En effet, ce modèle ne s’adapte pas aux aléas de la vie.

Le détenteur du contrat de leasing peut avoir à faire à :

  • des imprévus d’ordre familial : une naissance, un divorce,
  • des difficultés à payer la location ou la perte d’un emploi
  • ou tout simplement le désir de changer de voiture

Le transfert de leasing est ainsi une solution pour mettre fin à son contrat de location. Es-ce la seule issue possible ?

Le transfert de leasing : l’alternative la moins coûteuse

Pour ne plus être détenteur d’un contrat de leasing, plusieurs issues sont envisageable :

  • une cession à tiers : l’acquéreur doit alors rembourser la totalité du montant du véhicule à l’organisme détenteur. Cette option n’est pas rentable mais pratique si l’on veut se débarrasser du véhicule rapidement.
  • un transfert de leasing : solution plus intéressante pour l’acquéreur qui consiste en un transfert du contrat de location à un autre particulier ou professionnel

La deuxième solution est nettement plus avantageuse car elle minimise les frais. Elle possède des avantages à la fois pour le cédant et le repreneur.

Transférer son leasing : une solution pour le cédant et le repreneur

Contentieux avec l’organisme de financement évité si le détenteur ne peut plus payer de loyerPossibilité d’obtenir le véhicule à la fin du contrat s’il s’agit d’un contrat de leasing avec option d’achat (LOA)
Possibilité de changer de voiture en souscrivant auprès d’un nouveau contrat ou en optant pour un moyen de paiement plus adaptéPas d’apport initial ni de dépôt de garantie
Pas de frais à régler auprès de l’organisme financierContrat déjà négocié lors de la prise d’effet par le cédant
Pas de voiture à rembourserDurée du contrat d’engagement raccourcie
Avantages pour le cédantAvantages pour le repreneur

Réaliser un transfert de leasing en quelques étapes

Annonce transfert de leasing

La première étape consiste à laisser une annonce de transfert de leasing en ligne. Il est difficile de trouver un repreneur de contrat de leasing. Ainsi, le recours à un site internet vous permet de maximiser vos chances. Sur internet, il existe plusieurs sites proposant ce type de service. Une société peut même décider de racheter un contrat de leasing.

Trouver un repreneur

Lorsqu’un repreneur potentiel se présente, il doit être mis en relation avec la personne détenant le contrat de leasing. Les deux parties se mettent d’accord sur les conditions de reprise du contrat de leasing. Le repreneur doit accepter le contrat tel qu’il est présenté. Une demande de modification du contrat auprès de l’organisme financier a peu de chance d’aboutir si elle n’est pas accompagnée d’un motif réel.

Informer la société de leasing

Ce n’est qu’à partir de ce moment que la société détentrice du véhicule doit être informer qu’un transfert de leasing va avoir lieu. Le contrat est appelé “ substitution de locataire”. Il doit être accompagné de tous les documents relatif au nouveau locataire : pièce d’identité, justificatif de domicile, RIB, trois derniers bulletins de salaires, avis d’imposition …

Attendre l’accord de la société de leasing

Une fois la demande effectuée et envoyée auprès de l’organisme de financement, le dossier va être traité et il ne vous reste plus qu’à attendre un accord final. Il se peut que l’organisme exige des frais de dossiers supplémentaire. Il seront alors payés par le cédant.