Publié le

La Suisse, tout comme son voisin bavarois, l'Allemagne, propose de nombreuses voitures d'occasion à des prix intéressants. Pays neutre ne faisant pas partie de l'Union Européenne, acheter en Suisse peut sembler risqué ou compliqué, mais qu'en est-il vraiment si l'on souhaite franchiser le pas pour une belle occasion ?

Pourquoi est-il intéressant d’acheter un véhicule d’occasion en Suisse ?

Les avantages d'acheter une voiture en Suisse :

La Suisse, malgré sa petite taille géographique, est un point important de l'automobile d'occasion en Europe du nord. Du fait de sa position et des langues différentes qui y sont parlées, la Suisse est un pays dans lequel les échanges d'automobiles sont nombreux ! On dénombre plusieurs centaines de milliers de voitures échangeables sur le territoire Suisse.

Parmi les points positifs, les suisses prennent en général soin de leurs voitures, notamment avec un suivi et un entretien plus strict. En plus, une partie du pays est francophone, facilitant ainsi les négociations.

Les prix neufs pratiqués dans le pays sont en outre plus faibles que le reste des pays européens. On remarque en Suisse des voitures moins chères et des écarts de prix qui vont de 650 € au minimum à 10 300 € maximum sur la gamme Citroën par rapport à leurs homologues français.

Par exemple, une C4 Picasso, sera vendue 24950 € en France contre 19350€ en Suisse et une C1 vendue 10350€ sur le sol français sera vendue en Suisse 9700€. Plus le prix d'achat est important, plus l'écart de prix sera aussi. Il s'agit donc d'une différence de prix qui peut atteindre 25% pour certains modèles haut-de-gamme tels que les voitures allemandes (les berlines notamment) et qui présentent bien sur la cote auto de l'occasion en Suisse.

Les inconvénients lorsqu'on achète en Suisse :

Faites attention au taux de change appliqué en Suisse, l'Euro et le Franc suisse n'ont pas la même valeur, veillez à vérifier la devise du prix de la voiture qui vous intéresse pour ne pas commettre d'erreur entre vos estimations et la réalité. La valeur actuelle d'un Franc Suisse est de 0,88€, ce qui veut dire que les prix seront plus avantageux car vous aurez besoin de moins de fonds pour acheter une voiture en Francs suisses.

Si vous achetez dans la partie allemande ou italienne de la Suisse, la barrière du langage risque de poser problème à vos échanges avec le vendeur. De plus, si vous comptez conduire votre nouveau véhicule à la frontière vous-même, faites également attention à bien disposer d'une assurance auto qui vous couvre lorsque vous roulez en Suisse et sur votre nouveau véhicule. Sinon, il faut en souscrire une nouvelle, de préférence temporaire, qui vous le permettra.

Comme votre achat d'occasion est importé, vous devrez vous acquitter de certaines taxes pour faire entrer votre nouveau véhicule en France.

Quelles sont les taxes à payer en achetant en Suisse ?

Malgré la TVA française imposée sur l'importation, les voitures d'occasion sont des monnaies courantes en Suisse et leur prix est très attractif par rapport à la concurrence européenne, notamment pour ce qui est des voitures haut-de-gamme. Si vous souhaitez acheter une voiture d'occasion en Suisse, il faut savoir que la TVA à payer lorsqu'on importe une voiture d'occasion depuis la Suisse en France est de 20 %. Mais étant donné le prix bien inférieur des voitures en Suisse, cela peut, malgré la TVA, rendre le pays helvète plus intéressant au niveau des prix de l'occasion.

Attention cependant, une voiture est considérée d'occasion uniquement lorsqu'elle a plus de 6 mois ou plus de 6000 kilomètres. Les voitures neuves ou presque seront taxées avec la TVA en France, en plus de la TVA Suisse. Si votre voiture dispose du statut de « véhicule de collection », alors la TVA passera à 5,5% aux douanes et si votre futur achat est un véhicule doté d'un plateau (du genre pick-up), la TVA pourra passer à 22% en fonction de la cylindrée et du poids.

Avant d'acheter, méfiez-vous également d'un autre élément : si le véhicule que vous achetez n'est pas certifié comme « d'origine préférentielle européenne Â» par le constructeur, lorsque vous passerez à la douane, une taxe de 10 % est également à payer aux douanes avant de pouvoir faire rentrer le véhicule en France.