Publié le

En hiver, une voiture se retrouve confrontée à des conditions complètement nouvelles et qui la met à rude épreuve. Même si la plupart des 4×4 et des SUV s'en sortiront, quelles sont les caractéristiques qui avantagent votre voiture sur la neige, la rendant apte à se mouvoir sur ce terrain ?


Le poids :

La première a choisi de prendre en compte sur une voiture, c'est le poids. Plus une voiture est lourde, plus elle aura du mal à se déplacer sur une route enneigée car son poids l'empêchera d'avoir un grip efficace. La répartition de son poids est également très importante car une voiture au poids non équilibré aura du mal en montée si son poids est à l'arrière et en descente si son poids est à l'avant. Enfin, le centre de gravité est également très important puisque plus il est bas, plus la voiture sera agile et surtout plus elle sera capable de mettre tout son poids sur son train roulant, ainsi que son adhésion. Attention, avoir un véhicule lourd ne veut pas dire qu'il aura une meilleure adhérence, tout est une question de centre de gravité et de commentaire le poids est appliqué au train roulant.

La transmission :

Il existe un léger désavantage pour ce qui utilise une boite automatiquecar les vitesses ne peuvent pas être passées de la même manière. En effet, un démarrage en seconde sur neige est possible en boite manuelle contrairement aux boites automatiques. De plus, en montée, il est plus efficace de rester en première à haut régime, ce qui n'est pas possible avec une boite auto puisqu'elle passera automatiquement les vitesses au de la d'un certain nombre de tours/minutes. En plus de ça, elles augmenteront également votre consommation en carburant sur la neige. Il vaut donc mieux privilégier la boite manuelle pour une utilisation de votre voiture sur les routes enneigées. Le fait d'avoir un ou plusieurs embrayages (on parle alors de double embrayage) mais aussi un ou plusieurs différentiels permet de mieux gérer la répartition du couple vers les essieux et ainsi de bénéficier d'une meilleure adhérence sur la neige.

Les trains roulants :

Avoir une voiture dont les roues motrices sont à l'arrière (c'est donc une propulsion), ne se conduira pas de la même manière qu'une voiture avec quatre roues motrices (transmission intégrale). En effet, tout d'abord, elles n'auront pas la même adhérence et la même distance de freinage sur la neige. Presque imperceptible au quotidien, la différence de trains roulants se fait bien sentir lorsque la voiture est soumise à des conditions plus difficiles, comme un tour de circuit ou une route enneigée. Voyons maintenant les différences que cela implique :

Les Tractions :

Le train roulant le plus commun en France est le train avant, aussi appelé traction (comme exemple on peut citer la Renault Megane ou le Renault Captur). offrant légèrement plus de grip qu'une voiture à train arrière à la puissance et au poids similaire. La particularité des tractions et de tirer la masse du véhicule vers l'avant, cependant, il y'a une situation dans laquelle il faut faire particulièrement attention avec les tractions : le freinage en descente. Freiner en descente sur la neige est ce qu'il y a de pire car tout le poids de la voiture est à l'avant (train roulant + moteur), ainsi, les freins doivent être activés plus tôt pour efficacement freiner la voiture.

Les Propulsions :

Un train roulant arrière, aussi appelé propulsion est à l'aise dans presque tous les types de situation, mais la neige reste un cas particulier. Comme toutes les voitures, les propulsions peuvent se déraper et cela est principalement dû à leur poids, généralement supérieur à des voitures en traction qui sont souvent plus de citadines et des compactes. Cependant, sachez que si votre voiture se retrouve coincée dans la neige, une propulsion aura plus de facilité à s'en sortir qu'une traction.

Les Quatre Roues Motrices :

Le dernier train roulant, mais aussi le plus efficace sur terrains accidentés et routes enneigées est sans aucun doute la transmission intégrale, appelée aussi quatre roues motrices. Généralement associée à deux ou trois différentiels qui gère le la répartition du couple vers les essieux, elle permet de faire tourner les quatre roues à des vitesses différentes (d'où l'appellation 4×4) pour leur donner une meilleure adhésion et une meilleure maniabilité sur tous terrains en n'ayant plus deux roues qui transmettent le mouvement du moteur mais quatre.

Equipements électroniques additionnels :

Enfin, le contrôle de la traction et l'ABS sont deux systèmes qui se sont extrêmement utiles sur des surfaces mouillées ou enneigées. En effet, l'ABS permet de mieux gérer votre freinage en empêchant vos freins de se bloquer par exemple. Le contrôle de la traction lui, s'assure d'optimiser la vitesse de rotation des roues pour leur donner une adhérence optimale à tous les moments et sur tous les terrains.


Le type de carburant :

Le type de carburant a aussi une influence sur la conduite sur neige. En effet pour un moteur de même puissance, les voitures diesel ont plus de couple à bas régime que les voitures essences. Ce surplus de couple leur permet d'avoir une accélération légèrement supérieure et d'ainsi pouvoir se mouvoir plus facilement sur la neige. Bien sûr, les voitures à moteurs électriques ou hybrides ont un avantage sur les moteurs essence et diesel puisque presque tous leur couple est disponible dès le régime moteur le plus bas.


Choisir ses pneus est aussi un facteur très important à prendre en compte lorsque l'on roule sur des terrains enneigés. Bien évidemment, un pneu n'aura pas la même adhérence qu'un pneu hiver , et un pneu toutes-saisons sera en plus grande difficulté par rapport à des pneus neige évidemment. La meilleure option reste cependant les chaînes à neige ou les chaussettes neiges .