Publié le

Lorsque vous déclarez un sinistre à votre assureur, que vous soyez responsable ou non, les conventions IRSA et IDA (Convention de Recours entre Sociétés d’Assurance automobile et d’Indemnisation directe de l’assuré) peuvent lui imposer de missionner un expert pour évaluer les dégâts dès que le montant des réparations ou de l’indemnisation dépasse un certain seuil, fixé à l’avance. Mais le rôle de l’expert automobile ne se limite pas qu’à cela, découvrez toutes ses fonctions !

La qualification d’expert

L’expertise automobile ne peut être pratiquée que par les personnes inscrites sur la liste nationale des experts établie par la commission nationale des experts automobiles.Cette liste et son établissement est prévue par les articles L. 326-3 et suivants du Code de la route.L’inscription d’un expert sur cette liste atteste de sa qualification, son expérience professionnelle et des compétences techniques lui permettant de pouvoir exercer sa mission. Il peut s’agir d’un ingénieur ou d’un technicien du monde de l\’automobile, selon le cabinet d’expertise automobile.L’expert automobile est un professionnel indépendant des sociétés d’assurances à qui il prête son savoir-faire contre rémunération. On compte aujourd’hui près de 3 400 experts automobiles en France.

Quand faire appel à un expert automobile

L’expertise automobile peut éviter le passage devant un tribunal car il peut empêcher tout lancement de procédure judiciaire. Un expert peut être mandaté pour diverses missions :

  • Définir la valeur de votre véhicule ;
  • Chercher une résolution rapide lorsque vous rencontrez un litige avec un tiers, vous disposerez donc d’une protection juridique ;
  • Rédiger un rapport d’expertise estimant le montant d’un dommage affectant votre véhicule, et faire intervenir votre contrat d’assurance ;
  • Réévaluer la valeur de remplacement de votre véhicule lorsque vous êtes en désaccord avec celle proposée par votre assureur ;
  • Vous assister et vous conseiller techniquement lorsque vous devez prendre part à une expertise judiciaire en tant qu’avocat, demandeur ou mis en cause ;
  • Suivre en réparation un véhicule VGE ou VEI afin d’obtenir un certificat de conformité.

Pourquoi faire appel à un expert automobile ?

1. Evaluation des dommages

Son rôle premier est d’évaluer les dommages subis par des véhicules accidentées ou non, afin de donner une estimation du montant des réparations pour sa remise en état et effectuer une déclaration de sinistre. L’expert automobile joue donc un rôle clé étant donné qu’il est le seul à se prononcer sur le sort des véhicules endommagés après un sinistre (en France, environ 3,5 millions par an). En cas d’accidents de la route ou autres sinistres, l’expert effectue une expertise du véhicule afin de rédiger un rapport débouchant à une conclusion sur l’état de dangerosité du véhicule.A la suite de cela, l’expert doit constater et évaluer les dommages. Si le véhicule est techniquement réparable, il doit dresser la liste des réparations à effectuer, les chiffrer et rapprocher le montant de la valeur du véhicule avant sinistre. C’est ce qu’on appelle une expertise amiable.L’expert auto examine généralement le véhicule dans l’atelier du réparateur. Il dresse la liste des dégâts apparents avant démontage. Ensuite, il définit avec le garagiste une procédure de remise en état du véhicule (pièces à changer, pièces à réparer, fixation du temps de main d’œuvre nécessaire à la remise en état en détaillant mécanique, carrosserie, peinture et détermination du nombre jours d’immobilisation du véhicule, etc.).

En cas de surprise au démontage, votre expert reverra le véhicule et apportera le correctif nécessaire à son rapport pour tenir compte des dommages non apparents découverts lors de la réparation. C’est le montant retenu par l’expert qui sert de base à l’indemnisation du préjudice subi.

2. Garantir la sécurité de votre voiture

Le rôle de l’expert automobile est également de valider les réparations effectuées sur un véhicule et notamment de vérifier que le véhicule ayant subi des réparations demeure fiable et sécuritaire. Parfois même, en cas d’accident d’une gravité particulière, l’expert automobile suivra et contrôlera les différents travaux de réparations. Dans ce dernier cas, son rôle est encore plus important : son autorisation conditionnera la possibilité pour le propriétaire de récupérer son véhicule réparé ou pas. L’expert automobile joue ainsi un rôle important à la fois sur l’état d’un véhicule mais aussi plus généralement sur la sécurité routière.Dans l’exercice de son activité, l’expert en automobile accomplit une double mission de sécurité routière :

  • La procédure dite des Véhicules Gravement Endommagés (VGE), visée aux articles L327-5 et R327-2 du Code de la route. Ici, l’expert en automobile doit détecter et retirer de la circulation les véhicules présentant un danger immédiat suite aux dégâts causés par l’accident automobile de circulation.
  • La procédure dite des Véhicules Economiquement Irréparables (VEI) au sens des articles L327-1 à L327-3 du Code de la route.

La procédure se déclenche lorsque le montant des réparations est supérieur à la valeur du véhicule. Cette dernière a pour objectif de contribuer au renforcement de la sécurité routière. Suite à la proposition de rachat de l’assureur, le propriétaire peut soit accepter, soit refuser.S’il accepte la proposition de l’assureur, la carte grise est détruite. Dans le cas contraire, celle-ci est « gelée » et ne peut plus être transférée. Cette opposition peut être annulée uniquement par un second rapport d’expertise : l’expert en automobile procède à un suivi des réparations, vérifie que les réparations concernant la sécurité indiquées par le premier rapport ont bien été effectuées et que le véhicule peut circuler.

3. Lutter contre les fraudes et les trafics automobiles

L’expert automobile joue également un rôle essentiel dans la lutte contre les trafics et fraudes automobiles. Il peut par exemple, aider à détecter les faux vols, faux accidents ou incendies de véhicules. En effet, cette pratique frauduleuse est utilisée par certains propriétaires qui organisent le vol de leur véhicule afin de pouvoir toucher la prime d’assurance voiture.Enfin, il assure la sécurité des transactions de véhicules d’occasion détectant les fraudes au compteur et les vices cachés du véhicule.

Combien coûte l\’expertise de sa voiture ?

Le prix d’une expertise diffère en fonction du type d’expertise à laquelle vous souhaitez procéder. Il varie entre 69 euros et 240 euros environ. Il est tout de même important de comprendre qu’il peut réellement être bénéfique, en particulier si le véhicule présente des défauts ou vices cachés.Si vous ne souhaitez pas vous affranchir de ce montant, sachez qu’il est toujours possible de simplement demander conseil à votre garagiste ou à un professionnel de l’automobile. En revanche, l’expert est un professionnel reconnu et sera le seul à pouvoir vous délivrer des recommandations ou une expertise reconnue.