Publié le

Le marché des voitures électriques ne cesse de croître depuis 2021. Ce sont 162 000 véhicules électriques vendus en une année ; cela représente presque 10% du marché et c’est surtout une augmentation de 45,6% par rapport à l’an passé. Cette augmentation est d’autant plus impressionnante que le marché de l’automobile en 2020 et 2021 enregistre un niveau historiquement bas. Cette croissance s’explique en partie par la commercialisation de nouveaux modèles comme l’Audi e-tron, la Tesla Model 3, le DS3 Crossback E-Tense, la Mercedes EQC et la Renault Zoé ou encore la Peugeot e-208. Mais aussi par l’arrivée de nouvelles marques de véhicules électriques telles que Aiways, Lightyear, Lucid Motors, Nio, Byton, MG Motor (enfin, qui fait son retour) et bien d’autres start-ups innovantes encore. Le paysage des constructeurs automobiles tend à évoluer vers des voitures plus propres. La question est : Tesla et les autres grands constructeurs automobiles seront-ils faire face à la concurrence chinoise et californienne en terme de voitures électriques ?

Quelles sont ces nouvelles marques ?

Les barrières à l’entrée du marché de l’automobile sont tangibles ; ce qui laisse plus de place à de nombreuses start-ups pour innover dans un marché déjà dominé par Tesla. Leurs atouts reposent sur une croissance plus qu’exponentielle du marché de l’électrique. En effet, ces entreprises savent diversifier leurs produits et ne cessent d’innover en terme de performances de leurs modèles. Ces entreprises, spécialisées dans le secteur des voitures électriques, ne sont pas des constructeurs automobiles mais leur développement à une vitesse fulgurante ces dernières années tendent à bouleverser le paysage automobile. C’est pourquoi il est plus facile aujourd’hui d’acheter sa voiture électrique d’occasion. Nombreuses sont les marques qui ont gagné le marché européen. On compte parmi elles Lucid Motors, Nio, Aiways ou encore Lightyear.

Aiways gagne le marché européen avec son modèle U5

SUV électrique chinois, modèle 100% éléctrique, avec ses 150Kw et ses 383 kilomètres d’autonomie au prix de 33 900 euros, l’U5 a sur le papier tout pour séduire. Aviez-vous manqué l’arrivée de l’Aiways U5 ? Rassurez-vous, vous n’êtes pas les seuls. Seulement un peu plus de 3000 exemplaires se sont vendus sur le continent en 2021. L’entreprise ne baisse pas les bras et annonce des ventes à 5 chiffres pour l’année 2022 avec l’entrée en gamme du U6. L’entreprise chinoise Aiways dont le siège situé dans la métropole chinoise de Shanghai est venue implanter une centrale européenne à Munich. Ce n’est que quelques mois après que l’entreprise était fière de présenter son SUV 100% électrique.

Lucid Motors : la concurrence californienne

Lucid Air est la voiture de luxe avec la plus longue autonomie. Avec sa puissance incroyable et son autonomie inégalée allant jusqu’à 520 miles par charge (836Km) pour “seulement” 77400 dollars (68 200 euros) elle saura conquérir le coeur de nombreux acheteurs européens. C’est en 2016 que la Lucid Air avait été présentée au salon de l’automobile de Los Angeles. L’entreprise californienne n’a pas baissé les bras et a su innover dans le marché. En effet, la marque californienne à lancer via internet les premières commandes en Europe de son premier véhicule la Lucid Air On.

Light year : la voiture solaire

La marque hollandaise Lightyear est fière de présenter son premier modèle : la Lightyear One. La voiture au look futuriste et atypique, défie toute concurrence avec ces 700km d’autonomie. C’est cependant au prix de 150 000 euros que la voiture 100% électrique sera vendue. La marque compte aussi commercialiser la Lightyear two au prix de 30 000 euros, prix plus raisonnable qui saura attiser la curiosité de nombreux acheteurs. La voiture étant équipée de panneaux solaires offre une autonomie de 12km supplémentaire par heure passée au soleil. Un bon moyen de recharger sa voiture à faible coût.

MG Motors : le retour du géant britannique

MG motor (Morris Garages) est un constructeur automobile britannique de voitures de sport fondé en 1924 à Oxford (Angleterre). La marque est désormais détenue par SAIC motors ; une compagnie chinoise. La marque fait son grand retour avec l’annonce de son nouveau modèle électrique, le MG Marvel R. Un SUV 100% électrique aux capacités hors norme. Le MG Marvel R est le concurrent direct de l’Aiways U5 et du SUV de Tesla. Il ne fait nul doute que l’ex entreprise britannique progressera rapidement sur le continent. Sa réputation et son expérience sont un gage de confiance non négligeable !

Nio fait de l’ombre à Tesla

Nio a senti le vent tourner et ne produit que des voitures électriques. L’outsider chinois inquiète le géant américain en proposant des voitures tout aussi performantes. Nio a commercialisé 75 641 véhicules électriques durant 2020. L’entreprise est devenue en l’espace de 3 ans le leader du véhicule électrique en Chine et sa progression sur le marché européen fait de l’ombre à Tesla. En effet, l’année 2021 est marquée par une très forte progression des ventes de Nio en Europe avec pas moins de 7 225 unités vendus en janvier et 5 578 en février.

En quoi peuvent-elles concurrencer Tesla et les autres géants de l’automobile ?

La concurrence est rude pour Tesla qui domine encore largement le marché de l’électrique. La marque américaine déclare avoir immatriculés plus de 49 000 véhicules en Europe, soit 27% du marché (182 000 voitures). Cela équivaut à 1 voiture électrique sur 4 qui provient de Tesla. Tesla affirme son statut avec son model 3 ; une voiture design à la performance inégalée. Néanmoins, l’arrivée de nouvelles marques de voitures électriques constitue une évolution dans le secteur de l’automobile. Pour les constructeurs historiques il s’agit là d’un euphémisme. La réalité est bien plus dangereuse ; ces nouvelles marques de véhicules électriques grappillent doucement des parts de marché aux géants. Aussi pour savoir quelle voiture acheter en fonction de la marque, du modèle, des performances et de l’empreinte écologique, consultez notre guide d’achat des voitures électrique d’occasion.

Les nouvelles marques basent leurs stratégies de commercialisation sur deux points. Le premier étant la différenciation du produit et la seconde sur une innovation plus à la pointe. Pour se différencier les entreprises se basent sur 4 caractéristiques :

1)Les start-ups mènent une politique de produit. C’est-à-dire davantage s’adapter à la demande des clients. Cette politique de produit est remplie par une standardisation sur les pièces non visibles et une différenciation sur les pièces visibles

2) Elles mènent une politique de segment de marché : on n’offre pas les mêmes produits selon les zones géographiques et les différences sociologiques. On adapte les produits.

3) Elles mènent une politique de prix : comme les voitures sont diversifiées, les prix ne sont pas aussi bas que les Renault ou Peugeot mais elles ont généralisé la politique de crédit pour permettre l’achat et favoriser la demande.

4) Elles mènent une politique de communication : il y a une utilisation importante de la publicité

 

Finalement, il parait peu probable que le paysage automobile ne soit composé que de marques déjà établies. En effet, le futur de l’automobile ce sont de nouvelles marques sans cesse plus innovantes. Cela collerait avec la “destruction créatrice” de Schumpeter qui explique que les entreprises anciennes n’ayant pas innovées sont les premières à disparaitre (comme Kodak) ; elles ne peuvent faire face à la concurrence donc réduisent les coûts de production et abandonnent le profit. Cette concurrence destructrice est aussi une “destruction créatrice qui révolutionne incessamment de l’intérieur la structure économique, en détruisant continuellement ses éléments vieillis et en créant continuellement des éléments neufs”.