Publié le

Pour augmenter les performances de sa voiture ou l’adapter à son goût, de nombreuses personnes n’hésitent pas à modifier leur voiture. Cette opération est soumise à de nombreuses lois et comporte des risques. La vente d’un véhicule modifié pouvant s’avérer plus complexe que prévu, voici quelques conseils pour éviter de se retrouver en position délicate au moment de la vente.


Quelles modifications peuvent être faites sur ma voiture ?

1. Les modifications mécaniques

Les modifications les plus courantes concernent le moteur, afin d’augmenter la puissance de la voiture. Pour parvenir à cela, un admission d’air forcé peut être installée près du moteur. En effet, plus d’air permet une meilleure combustion à l’intérieur du moteur. Celui-ci développe alors une puissance plus élevée. Pour alimenter le moteur, une autre solution existe : le turbocompresseur. Il s’agit d’une pompe qui aspire l’air extérieur, le comprime et l’envoie plus vite et plus fort dans le moteur. Cette installation qui envoie plus d’air au moteur qu’un montage normal, permet d’augmenter la combustion d’essence du moteur et donc de gagner de la puissance. Le turbo est présent sur de nombreuses voitures d’origine, car il permet un amélioration du rendement et des performances moteur. C’est une amélioration rare car très couteuse et on peut perdre en fiabilité sur l’ensemble du moteur en le modifiant.

Avec le moteur, d’autre parties mécaniques sont souvent modifiées comme le pot d’échappement et sa tubulure.

Un moteur suralimenté doit s’accompagner d’un pot d’échappement avec un diamètre plus grand. Un échappement modifié laisse les gaz d’échappement s’écouler plus vite, mais émet aussi plus de bruit.

Cela permet de gagner en puissance et le bruit de la voiture est amélioré, mais plus important. Des normes d’homologation existent et régulent par ailleurs le bruit et la pollution émis par un pot d’échappement. Si la voiture est en dehors des normes, elle ne validera pas le contrôle technique.

voiture modifiée

Les amortisseurs peuvent également être remplacés pour un meilleur confort sur la route. Il existe des amortisseurs réglables permettant d’abaisser les suspensions. Le système de freinage de votre auto est aussi modifiable par un autre plus efficace avec des disques plus grands qui réduisent la distance de freinage. Toutes ces modifications favorisent le confort de conduite, le style et l’efficacité de l’auto mais faites attention à ce que toutes ces modifications soient homologuées. De plus, ces amélioration sont souvent coûteuses et elles s’adressent finalement à des personnes qui en ont vraiment l’utilité où dont la modification est un passe-temps ou une passion.

2. Les modifications intérieures et extérieures

Beaucoup d’éléments peuvent également être changés pour améliorer l’aspect de son véhicule. Le style et les couleurs de l’habitacle peuvent être modifiés dans un atelier de sellerie automobile qui s’occupe des sièges, des accoudoirs, du levier de vitesse, du coffre ou encore de la moquette. La carrosserie est l’élément le plus visible de la voiture et peut également être modifiée avec de la peinture, un spoiler ou encore un aileron.

Certains propriétaires n’hésitent pas à faire changer la peinture, à ajouter des bas de caisse, un spoiler ou encore un aileron, en suivant la mode du tuning. Ces dernières années, la mode a été celle du covering : on recouvre tout ou partie de la carrosserie de l’auto avec un film vinyle décoratif, mat, brillant, chromé, à motif… Les possibilités sont presque infinies. Le tout peut se retirer à tout moment et s’avère moins onéreux qu’une peinture. (coût : en moyenne entre 1000€ et 1500€ pour une voiture complète).

vendre tuning

Les jantes et les vitres sont les deux autres éléments extérieurs les plus transformés. Les jantes sont des éléments esthétiques classiques d’une personnalisation et les vitres sont souvent teintées grâce à des films adhésifs spécifiques.

Pour imiter les véhicules de célébrités, se protéger de la chaleur et des UV, ou pour plus d’intimité dans l’habitacle, un film peut être posé sur les vitres d’une voiture pour lui donner un aspect teinté et garantir que l’on ne verra pas l’habitacle depuis l’extérieur. Cependant, toutes ces modifications ne sont pas sans risques pour votre auto lors de son utilisation et pour la revente !

Quels sont les risques d’une voiture modifiée

La modification d’une voiture est une opération très risquée aux yeux de la loi française et s’avère généralement incompatible avec votre carte grise. Chaque élément est soumis à des règles précises. Pour toute modification majeure (moteur, filtre à air et échappement, châssis, poids et charge par essieu, empattement, voies et porte-à-faux avant et arrière, suspensions, jantes, pneumatiques, direction, freins, éclairage, nombre de portes et de places), vous devez faire un changement de carte grise. Pour immatriculer votre auto, il faut toutefois obtenir au préalable un certificat de situation administrative.

Pour obtenir un nouveau certificat d’immatriculation, la DRIRE (direction régionale de l’industrie, de la recherche et de l’environnement) est en charge de vérifier que votre voiture modifiée ne met pas en danger la sécurité des autres. Si cet organisme ne valide pas votre véhicule, vous n’aurez pas l’autorisation de rouler.

Cependant, vous n’êtes pas privés de toute personnalisation. Les accessoires d’intérieur modifiant votre habitacle peuvent être installés sans formalités administratives. La sonorisation de l’habitacle (ou « sono ») peut aussi être changée sans encombre si elle ne modifie pas le poids du véhicule.

Une directive européenne interdit également tous les éléments saillants. Une tolérance est appliquée pour les galeries, les barres de toit et les antennes de poste radio ou de téléphone mais proscrivez les ailerons de coffre, ainsi que les pare-buffles sur les 4×4.


Que faire avec mon assurance en cas de modification ?

Il est essentiel de prévenir votre assurance après une modification importante, si vous ne le faites pas, vous risquez de ne pas être indemnisé en cas d’accident ! Il est important de lire les clauses de votre assurance concernant les modifications et la préparation d’une voiture (ou tuning).

Attention toutefois, si vous changez vos jantes (en respectant les dimensions homologuées par le constructeur), si vous installez un nouvel échappement (homologué) ou un nouveau pare-chocs à l’avant, dans ces cas-là il est inutile de demander une nouvelle homologation et de modifier votre contrat d’assurance.

Cependant, si vous augmentez la puissance du moteur, rajoutez un turbo, modifiez la carrosserie, le nombre de portes ou le nombre de places, vous serez soumis à une nouvelle homologation. Une révision de votre contrat d’assurance automobile est alors obligatoire.


Comment vendre ma voiture modifiée ?

Si votre véhicule n’est pas homologué par la DRIRE, vous ne pouvez le vendre qu’à une personne qui utilisera ce véhicule uniquement sur un circuit fermé. Rares sont ceux qui désirent acheter une voiture d’occasion modifiée et non homologuée, cette vente se révèle donc être une mission difficile, si ce n’est impossible. En effet, le certificat de cession ne peut être complété sans cocher une case où le vendeur affirme que son véhicule n’a pas subi de modifications. Si vous opérez la cession d’une voiture modifiée et non homologuée, vous vous exposez à des poursuites judiciaires pour vices cachés si le nouveau propriétaire est victime d’un accident ou d’une panne.

Si vous souhaitez vendre un véhicule modifié, il faut donc le remettre dans les normes. Les sociétés spécialisées dans la reprise de voitures d’occasion, les agences ainsi que les garagistes refuseront votre véhicule. Pour vendre une voiture d’occasion, il faudra déprogrammer la voiture et la remettre d’origine avec des pièces conformes à la loi, puis obtenir un nouveau certificat d’immatriculation et une homologation de la DRIRE. Enfin, il vous faudra suivre les étapes habituelles comme la demande d’un certificat de non gage, puis la cession de votre véhicule d’occasion se fera librement.


Chez CapCar, nous refusons les véhicules qui ne respectent pas les normes et ne sont pas autorisées à la conduite. Tous les autos que nous vendons sont homologuées et scrupuleusement inspectées par nos inspecteurs. L’achat d’une nouvelle voiture est précédé d’une inspection de 2 heures par un de nos mécaniciens qui vérifie 200 points de contrôle. Si vous désirez avoir une voiture de confiance avec une garantie mécanique au meilleur prix, choisissez CapCar !