Publié le

Lors de l'achat d'un véhicule d'occasion, le kilométrage est un paramètre permettant d'avoir un aperçu de l'état de la voiture. En effet, cet indicateur aide à déterminer son âge, la performance actuelle de son moteur et la qualité de ses équipements. Il représente de ce fait un facteur déterminant dans le choix d'un véhicule d'occasion.

Quels sont les kilométrages de référence des professionnels ?

Afin d'établir le tarif de leur parc auto, les professionnels proposent des véhicules d'occasion se basant sur la distance parcourue moyenne par les véhicules par an. Généralement, on considère qu'une voiture essence effectue environ 15 000km par an tandis qu'un moteur diesel  roule sur une moyenne de 25 000km pour cette même durée. Les concessionnaires décernent le prix du marché de 0,5 % par millier de kilomètres excédant ces valeurs. Néanmoins, pour chaque millier de kilomètres en moins, ils mettent en place une majoration de 25 % sur le prix de la voiture. Ces variations s'appliquent à une estimation du prix qui intègre une perte de 25 % à 30 % la première année, 10 % les années suivantes par rapport au prix neuf.

Depuis quelques années, la distance moyenne parcourue par les automobilistes à l’année a beaucoup baissé. En moyenne, aujourd’hui, ce sont seulement 12 000km qui sont parcourus par les modèles essences contre 18500 pour les diesels. Cela explique le fait que beaucoup de véhicules de moins de 3 ans auront tendance à être mises en vente à un prix supérieur à celui du marché de l’occasion.

Les valeurs acceptables selon les habitudes du conducteur

Le kilométrage permet de connaître l'état actuel de la voiture, de son émission de CO2 à la consommation réelle, en passant par la performance des moteurs. Cependant, il est important de prendre également en considération les habitudes du conducteur ainsi que les futurs usages du véhicule. Par exemple, pour le cas d'un gros rouleur, il faudra privilégier une voiture avec un faible kilométrage. Cependant, un automobiliste roulant peu fera une bonne affaire avec un véhicule équipé de 80 000 km au compteur, sachant que les modèles actuels ont un potentiel de 180 000 km.

Pour déterminer un kilométrage maximal pour un achat, l'acheteur doit prendre en compte deux paramètres, à savoir son kilométrage moyen annuel et son intention quant à la durée de conservation de la voiture.

Faut-il autant se fier au kilométrage d’une voiture d’occasion ?

Les consommateurs ont tendance à trop se fier au kilométrage au cours de l'achat d'une voiture d'occasion. Il faut tout de même rester très vigilant : certains compteurs peuvent s'avérer être trafiqués. Des personnes malhonnêtes produisent en effet le nombre de kilomètres au compteur de leur véhicule afin de le vendre plus cher. C'est malheureusement une pratique relativement courante sur le marché de l'occasion : en France, on compte aujourd'hui près d'une voiture d'occasion sur 10 concernées par ce type de falsification.

Le kilométrage n’est donc pas un indicateur fiable pour cerner l’usure d’un véhicule. Il est préférable de faire appel à un professionnel ou à une personne qui s’y connait relativement bien dans le domaine afin d’examiner la voiture pour avoir un aperçu de l’état général, notamment de toute la partie mécanique. Avant l’achat de la voiture, il est d’ailleurs important de ne pas négliger l’essai routier afin de vérifier le bon fonctionnement du véhicule. Ce test constitue une phase déterminante dans l’achat d’un véhicule d’occasion.