Publié le

La conduite accompagnée, aussi appelée apprentissage anticipé de la conduite (ACC), est un dispositif permettant aux jeunes de préparer l’examen du permis de conduire en conduisant avec un accompagnateur autre que son moniteur d’auto-école avant l’examen. Cette formule d’apprentissage permet à l’élève de conduire, par exemple, avec ses parents et se préparer au mieux à l’épreuve du permis de conduire pour maximiser ses chances de réussite.


A quoi sert la conduite accompagnée ?

La conduite accompagnée permet pendant un, deux, voire trois ans, d’acquérir une expérience de la conduite en toute sécurité sous contrôle d’un accompagnateur, dans les conditions de circulation les plus variées possibles, avant l’obtention du permis de conduire et l’autonomie.

L’AAC est une solution rassurante autant pour les parents que pour l’apprenti conducteur dans l’apprentissage de la conduite. Grâce à la durée de ce type de formation, l’apprenti apprend à mieux connaître et appréhender les dangers de la route, afin de mieux les éviter. Cela lui permet également d’apprendre à se connaître et se contrôler sur la route. L’apprenti conducteur est accompagné durant la totalité de la formation et bénéficie du soutien de l’enseignant de la conduite, l’accompagnateur, ainsi que dans la majorité des cas, d’un membre de la famille.


Quelles sont les 3 phases de la conduite accompagnée ?

La conduite accompagnée se déroule en 3 phases : après l’inscription dans une auto-école, après l’obtention du code et l’attestation de fin de formation et après que les obligations de formations soient remplies par l’apprenti.

  • Après l’inscription dans une auto-école dans un cursus conduite accompagnée : l’élève effectue sa formation initiale à la conduite en minimum 20 heures de cours de conduite avec un moniteur de l’auto-école.
  • Après l’obtention du code et de l’attestation de fin de formation initiale : l’élève peut conduire avec un accompagnateur (souvent ses parents) en-dehors de ses cours de conduire avec son moniteur d’auto-école : il entre en conduite accompagnée et doit rouler au moins 3000 kilomètres avec son accompagnateur.
  • Après avoir rempli ses obligations de formation liées à la conduite accompagnée (notamment l’assurance des élèves en conduite conduite accompagnée) : l’élève présente l’examen pratique du permis de conduire.


Quels sont les avantages de la conduite accompagnée ?

Un des avantages de l’AAC est qu’il permet de connaître un meilleur taux de réussite au permis de conduire. Selon de nombreuses statistiques de sécurité routière, les jeunes conducteurs ayant suivi une formation en conduite accompagnée ont nettement moins d’accident que les autres. Ce facteur a un impact important, notamment au niveau de l’assurance automobile (prime conducteur novice moins coûteuse, supprimée la seconde année, sans accident responsable).

Enfin, un apprenti qui choisit l’AAC bénéficie d’une durée de permis probatoire de 2 ans après l’obtention du permis, contre 3 ans pour les autres conducteurs (sans infraction entraînant un retrait de point du permis de conduire). Il faut savoir que le permis probatoire correspond à un crédit de 6 points, au lieu de 12 points pour le permis classique (non-probatoire).

Achetez votre première voiture en toute confiance avec CapCar !

Une fois votre permis obtenu, il vous faudra acheter votre première voiture. Il peut alors être intéressant de passer par un intermédiaire de confiance entre particuliers tel que CapCar afin de bénéficier d’une garantie et de conseils avisés. N’hésitez plus et faites confiance à CapCar !