Publié le

Vendre une voiture durant une période de divorce est toujours quelque chose de long, fastidieux et peu agréable. Pour vous permettre de vendre plus rapidement, voici quelques conseils pour faciliter votre vente en cas de divorce.

Faites le point sur la situation vis-à-vis du véhicule

Une voiture est un bien qui est régi sous les lois du mariage. Dans le cas d’un couple marié sous le régime légal, la voiture est un bien qui entre dans la communauté. Si le couple est marié sous le régime de la séparation de biens, la voiture n’appartient pas aux deux, mais bien à celui qui a payé la voiture, s’il est seul.

Lorsque le régime légal s’applique, le véhicule est attribué à l’un des conjoints, qui doit obligatoirement indemniser l’autre conjoint. Pour cela, il/elle peut le faire de deux manières :

  • en fournissant pour la période du divorce une indemnité de jouissance qui va de l’ordonnance de non-conciliation à la vente/au partage de la voiture
  • En payant la moitié de la valeur du véhicule le jour de la vente/du partage de la voiture

Faites le point sur vos dépenses quant à la voiture. Si un seul des époux assumait seul un véhicule, il peut lui revenir de droit ou être absorbé dans la communauté de bien. Il faut tenter de comprendre quelle sera l’issue la plus favorable pour les deux parties. Si un crédit auto avait été contracté pour l’achat de la voiture, vérifiez s’il a été souscrit par un seul des époux ou les deux : des conjoints, même « -ex », restent responsables de manière solidaire du remboursement du crédit pour la banque. Le divorce ne peut s’opposer aux organismes de crédit et n’est pas un motif d’arrêt de la créance.

Mettez vous d’accord sur le sort de la voiture le plus tôt possible

Parce qu’il y a généralement des problèmes plus importants à gérer dans ces cas-là, ne laissez pas la question de la voiture créer une problématique supplémentaire. Il faut décider rapidement, au vu des engagements financiers (crédit, assurance, utilisation) qu’une voiture représente, si un seul des deux ex-époux peut supporter le coût de la voiture.

Si tel est le cas, trouvez un terrain d’entente sur celui ou celle qui garde la voiture. Autrement, vendez-là et délivrez-vous des divers engagements que vous pourriez avoir dessus. Une voiture peut se vendre dans ces situations, mais pour ce faire, il faut respecter les règles de l’administration, notamment en ce qui concerne la carte grise du véhicule. Si vous prenez la décision de vendre tôt, ce peut être une bonne option, quitte à racheter une autre voiture par la suite. Autrement, il faudra prévoir les changements inhérents aux modifications de statut sur la propriété de la voiture.

Si l’un des ex-époux garde la voiture, faites modifier la carte grise

Lorsque le couple fait le choix de conserver le véhicule, il faut mettre à jour les noms sur le certificat d’immatriculation afin de conserver à jour les éléments inhérents au titulaire de la voiture. Dans le cas où le certificat d’immatriculation fait apparaitre les deux noms, il faut demander un retrait du nom de l’ex-conjoint concerné (celui qui ne garde pas le véhicule) en préfecture. 

Cela correspond à un changement d’état matrimonial et la procédure est gratuite. Vous pouvez dès lors supprimer un nom d’usage (nom de la femme mariée) ou  encore faire titulariser le conjoint attributaire sur la carte grise (celui qui n’était pas dessus). À l’inverse, le changement d’état civil et de raison sociale appartiennent à une autre catégorie, distincte du changement d’état matrimonial, et celle ci est soumise à une taxe. Dès lors, renseignez-vous afin de savoir si la voiture était au nom d’une société.

Rappelez vous qu’il est très important que la carte grise du véhicule soit toujours à jour. Que ce soit l’état des titulaires, l’adresse, tout doit être mentionné et correspondre. Cela vous évitera les risques de PV et ralentissements dans vos démarches, notamment en cas de vente.

endre ou garder la voiture, à vous de choisir

Au final, vendre ou garder la voiture en cas de divorce, est une décision qui appartient aux ex-époux, selon leurs capacités financières, leurs envies et leurs besoins. Dans tous les cas, une voiture étant un bien indivisible, si elle n’appartient pas clairement à l’un des deux conjoints, il faudra trancher si l’un des deux la garde, et indemniser de manière juste le conjoint qui n’en bénéficiera plus.

Vendre sa voiture rapidement lorsqu’un divorce est amorcé est une solution évidemment intéressante mais qui peut aussi être très fastidieuse. Vendre une voiture est chronophage, stressant et risqué, tandis que vous n’êtes pas certains de vendre dans un bon délai. Chez CapCar, vendre des véhicules d’occasion de particuliers à particuliers est notre spécialité et nous nous occupons de tout pour nos vendeurs comme nos acheteurs.

Vous n’aurez plus à vendre pas cher pour vendre vite, vous pourrez simplement vendre au bon prix ! Et comme un inspecteur mécanicien vous épaule et vous accompagne dans les différentes phases de la vente, les acheteurs ne peuvent pas vous prendre en défaut ou profiter de ce genre de situation pour vous mettre sous pression face à la vente. Alors si vous voulez vendre vite et au meilleur prix, faites une estimation du prix de vente de votre voiture et consultez nos spécialistes pour vendre !